Vie Portuaire
Caen s'approche des 4  millions de tonnes de trafic

Actualité

Caen s'approche des 4 millions de tonnes de trafic

Vie Portuaire

Troisième meilleure année de l'histoire de Caen-Ouistreham, 2007 n'aura, finalement, pas vu le trafic du port atteindre la barre des 4 millions de tonnes. L'activité a, néanmoins, enregistré une hausse de 0.71% à 3.92 millions de tonnes. Elle se situe au niveau du trafic enregistré en 1992, année de la mise en service de la seconde passerelle ferry. On notera aussi qu'à cette époque, la société métallurgique de Normandie était encore active.
Aujourd'hui, la croissance du port est tirée par les liaisons transmanche, notamment au niveau du fret. Pour la cinquième année consécutive, la ligne Ouistreham-Portsmouth a dépassé son record historique, avec 3.219 millions de tonnes (+4.49%) et près de 126.000 camions. Le trafic voyageurs a, en revanche, marqué un net repli en 2007, avec une chute de 7.45% à 997.843 passagers.
Concernant le conventionnel opéré en amont des écluses, une baisse de 13.15% (729.000 tonnes) a été enregistrée l'an dernier. Selon le Chambre de Commerce et d'Industrie de Caen, gestionnaire du port, cette régression doit être attribuée à une mauvaise campagne céréalière inhérente à la météo. Ainsi, le silo de Blainville a vu transiter près de 100.000 tonnes de moins qu'en 2006 (-26.8%). Cette baisse s'est faite directement ressentir sur le port amont, qui a perdu, globalement, 110.000 tonnes de trafic.
Côté « bonnes nouvelles », la CCI note que les importations de bois exotiques débités en provenance du Brésil ont progressé de 28% pour atteindre 64.272 tonnes. Alors que les bois du nord sont restés stables (26.000 tonnes), le port a également renforcé sa position sur l'import de bois africain en traitant 47.000 tonnes de grumes, soit 8.8% de mieux qu'en 2006.
Caen-Ouistreham a, enfin, connu un redressement du trafic d'engrais via la plateforme d'Hérouville (+19.3% à 105.805 tonnes) et un essor des clinckers pour la cimenterie Calcia (45.000 tonnes). Le trafic de ferraille est, en revanche, en léger repli (-3.27%) mais se maintient tout de même à un niveau élevé avec 125.300 tonnes traitées.