Marine Marchande

Fil info

Calais : Déséchoué, le Pride of Kent mis en sécurité

Marine Marchande
Vie Portuaire

Victime d’un fort coup de vent, le Pride of Kent, de P&O Ferries, s’est échoué dimanche, peu avant midi, le long de la jetée Est du port de Calais, qu’il quittait pour assurer son service régulier vers Douvres. Deux remorqueurs du port de Calais, les Chambon Noroît et Chambon Suroît, sont rapidement venus porter assistance au Pride of Kent. Renforcés par un remorqueur dépêché depuis Dunkerque, le VB Triomphant, ils sont parvenus dans l’après-midi, avec la marée montante, à extraire le ferry et l'amener dans un premier temps au quai n°1, contre lequel il a été plaqué alors que le vent soufflait encore fortement. Un quatrième remorqueur, le VB Puissant, également en provenance de Dunkerque, est arrivé vers 18 heures afin de leur prêter main forte. Les quatre bateaux ont débuté une demi-heure plus tard le transfert du Pride of Kent jusqu'au poste 9, équipé d'une passerelle par laquelle ont été débarqués les passagers, pris en charge par P&O Ferries. Selon la préfecture du Pas de Calais, 313 personnes (équipage compris) étaient à bord. Il n’y aurait pas de blessé. 

L'opération de réaccostage a été rapidement menée, le ferry étant maintenant en sécurité. Des investigations à bord vont être entreprises afin de déterminer l'étendue des dégâts, en particulier sur la coque et l'appareil propulsif. 

Suspendu pendant plusieurs heures, le trafic vers Douvres a commencé à reprendre en fin d’après-midi avec l’appareillage du Spirit of France, d’autres navires en provenance d'Angleterre attendant au large de Calais le feu vert pour entrer dans le port (refermé brièvement pendant la manoeuvre de réaccostage). Le retour à la normale est prévu dans la soirée. 

On notera qu'à titre de précaution, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord avait annoncé à 17h30 avoir mobilisé, en cas de besoin, le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage Abeille Languedoc, basé à Boulogne, ainsi que le canot tous temps de la station SNSM de Calais. Ils ont été libérés sans avoir eu besoin d'intervenir en fin de journée. 

 

Port de Calais