Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Cammell Laird va construire un nouveau ferry

Construction Navale

Le chantier naval britannique Cammell Laird de Birkenhead, dans la banlieue de Liverpool, a signé la semaine dernière un contrat de 10 millions de livres avec la compagnie Red Funnel pour la construction d’un ferry. Ce ro-pax de 74 mètres disposera de 265 mètres linéaires de garages et accueillera jusqu’à 12 passagers. Il sera équipé de pods azimutaux Rolls Royce pour sa propulsion. Red Funnel compte utiliser le navire sur sa ligne reliant Southampton à East Cowes sur l’île de Wight. Cette liaison représente 53% des mouvements de fret dans le Solent, le bras de mer qui sépare l’île de Wight de l’Angleterre. La durée du trajet est d'environ une heure. Le futur navire, qui viendra épauler les autres ferries de la compagnie, doit être livré à l’été 2019.

 

 

Pour Cammell Laird, ce type de navires est le quatrième à voir le jour depuis 5 ans. Deux premiers ferries ont été construits pour la compagnie écossaise Western Ferries en 2013 puis un autre pour une ligne nord-Irlandaise en 2016. Ils ont tous été conçus par le bureau d’études du chantier. La construction du futur ferry de Red Funnel doit commencer après celle d’un navire de recherche arctique, le Sir David Attenborough. Dans une situation économique difficile, le chantier anglais souhaite faire la jonction en attendant une possible participation au futur contrat des frégates du type 31 de la Royal Navy. Dans cette perspective, Cammell Laird s’est allié avec BAE Systems dans la « Team Leander ».  L’idée sur le papier étant que le premier s’occupe de la construction des bâtiments et que le second travaille à la conception et la production de certains équipements. Mais le chemin est encore long, le ministère britannique de la Défense n’ayant pas encore appelé les parties à négocier.

 

Le modèle proposé par la Team Leander (© BAE SYSTEMS - CAMMEL LAIRD)

Le modèle proposé par la Team Leander (© BAE SYSTEMS - CAMMEL LAIRD)

 

Par ailleurs, un accord salarial entre certains syndicats ouvriers du chantier et la direction a été annoncé le 19 février. Cet accord porte sur une durée de 5 ans en deux phases (une première de 3 ans et la seconde de 2 ans). Il fait suite à une série de grèves en janvier 2018.