Energies Marines
Campagne géophysique sur le futur parc éolien de Guérande

Actualité

Campagne géophysique sur le futur parc éolien de Guérande

Energies Marines
Vie Portuaire

Dans le cadre des travaux préparatoires au lancement de la construction du parc éolien qui va être implanté sur au large de Saint-Nazaire, deux navires effectuent actuellement une campagne de relevés géophysiques dans la zone. Il s’agit du Ievoli Amber, navire offshore italien de 83.8 mètres livré en avril 2017 par le chantier turc Selah ; ainsi que du Wessex Explorer, petit bateau de survey long de 15 mètres et battant pavillon britannique.

 

Le Ievoli Amber (© MER ET MARINE)

Le Ievoli Amber (© MER ET MARINE)

 

 

Le Wessew Explorer (© MER ET MARINE)

Le Wessew Explorer (© MER ET MARINE)

Le Wessew Explorer (© MER ET MARINE)

Le Wessew Explorer (© MER ET MARINE)

 

Du 15 octobre au 15 décembre, ils évoluent sur une zone allant de la plage de la Courance (où se fera la jonction des câbles mer-terre du futur parc) et le banc de Guérande, où seront installées 80 éoliennes Haliade-150 d’une puissance unitaire de 6 MW, dont les turbines seront produites par GE à Montoir-de-Bretagne et les pales dans l’usine que le groupe vient d’inaugurer à Cherbourg. S’y ajoutera une sous-station électrique de 480 MW commandée aux Chantiers de l’Atlantique.

Premier parc éolien offshore issu de l’appel d’offres de 2012 allant voir le jour, ce champ est développé par EDF-EN et le fonds canadien Enbridge. Les travaux doivent commencer en 2020 en vue d’une mise en production en 2022.

 

Port de Nantes Saint-Nazaire