Construction Navale
Canada : commande de brise-glaces lourds en perspective chez Seaspan et Davie

Actualité

Canada : commande de brise-glaces lourds en perspective chez Seaspan et Davie

Construction Navale

Projet particulièrement complexe qui a déjà pris des années de retard, l’acquisition par le Canada d’une nouvelle composante de grands brise-glaces polaires pour sa Garde côtière semble devoir enfin avancer. Le 6 mai, le gouvernement fédéral a en effet annoncé son intention de commander deux navires, un au chantier Seaspan de Vancouver et l’autre chez Davie à Lévis, au Québec. Ottawa souhaite qu’au moins un des deux navires soit livré d’ici 2030, année où la Garde côtière devra désarmer l'un de ses deux seuls brise-glaces lourds, l’antique Louis St Laurent, en service depuis 1969. Il s'agira ensuite de remplacer le Terry Fox, opérationnel depuis 1983. « Grâce à leurs capacités accrues, ces brise-glaces polaires, plus grands et plus puissants permettront à la Garde côtière de mener des opérations tout au long de l’année dans l’Arctique canadien. Leur plus grande endurance assurera qu’ils peuvent effectuer leurs opérations à des latitudes plus élevées pendant de plus longues périodes, et permettra à la flotte de mieux soutenir les peuples autochtones et les habitants du Nord, de renforcer la souveraineté dans l’Arctique, de faire progresser les sciences de l’Extrême-Arctique, et de mieux répondre aux urgences maritimes », a indiqué le gouvernement canadien.

Reste maintenant à traduire ces annonces en contrats, ce qui devrait encore prendre un peu de temps. « Bien que nous sommes dans l’attente des détails exacts au sujet de la façon dont l'annonce se traduira en travail réel,

Marine et Garde-côtière canadiennes