Marine Marchande
Cargo échoué : Une nouvelle attraction touristique en Vendée

Actualité

Cargo échoué : Une nouvelle attraction touristique en Vendée

Marine Marchande

Pendant plusieurs semaines, au moins, habitants et curieux vont pouvoir admirer l'Artemis, échoué sur la grande plage des Sables d'Olonne depuis lundi. Après un premier échec dans la matinée, le remorqueur Abeille Languedoc n'est pas parvenu, hier soir, à dégager le cargo de 88 mètres. Une nouvelle fois, la remorque s'est rompue, laissant le navire prisonnier du sable. Comme la veille, des milliers de curieux étaient venus assister aux opérations, donnant au remblai de la cité balnéaire vendéenne un air de fréquentation estivale. Et le spectacle devrait continuer encore un moment puisqu'en raison de la baisse des coefficients, aucune nouvelle tentative de déséchouage ne devrait intervenir avant les prochaines grandes marées, le mois prochain.


(Photo : Marine nationale/MT Johann Peschel)

Afin de parvenir à sortir l'Artemis de cette mauvaise passe, d'importants moyens avaient, pourtant, été mis en oeuvre, des tractopelles creusant notamment la plage à l'arrière du navire pour faciliter sa progression vers la mer.
Lundi matin, en pleine tempête, le cargo avait raté l'entrée du port des Sables avant d'être jeté à la côte par une forte houle. Il s'était échoué très près de la jetée, par l'effet conjugué de la tempête et d'une très forte marée, dont le coefficient était de 106.
En attendant qu'une nouvelle tentative de déséchouage intervienne, des moyens devraient être déployés pour éviter toute pollution sur la plage des Sables.


(Photo : Marine nationale/MT Johann Peschel)


(Photo : Marine nationale/MT Johann Peschel)


(Photo : Marine nationale/MT Johann Peschel)


(Photo : Marine nationale/MT Johann Peschel)

Pollution en mer et accidents