Divers

Actualité

Carnet de voyage : Cap sur les terres australes

Divers

Espaces aussi mythiques que mystérieux, les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) se déploient dans le grand sud de l'océan Indien. Kerguelen, Crozet, Saint-Paul et Amsterdam... Ces îles sont ravitaillées par une unique liaison maritime, assurée par le Marion Dufresne. C'est à bord de ce navire que Caroline Britz, du Marin, appareille de La Réunion pour mettre le cap d'abord sur Tromelin, puis sur les célèbres 40èmes rugissants et les 50ème hurlants. Tout au long de ce voyage, qui durera un mois, notre consoeur journaliste va alimenter un blog enrichi au fil des jours de mer et des escales. Une aventure exceptionnelle à suivre grâce à Internet.

- VOIR LE BLOG : CAP SUR LES TERRES AUSTRALES


Le Marion Dufresne aux Kerguelen (© : TAAF)

Les TAAF, comme on les appellent, regroupent non seulement les îles Kerguelen, Crozet, Saint-Paul et Amsterdam, mais aussi la Terre Adélie, sur l'Antarctique, et les îles éparses, situées dans le canal du Mozambique et au nord de La Réunion (Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India et Tromelin). L'ensemble permet à la France de disposer d'une Zone Economique Exclusive de 2.5 milllions de km2, très riche en ressources marines. Depuis leur découverte, ces îles ont connu une histoire marquée par de multiples tentatives de mise en valeur. Mais, qu'il s'agisse d'élevage de moutons et d'usine baleinière à Kerguelen, ou de conserverie de langoustes à Saint-Paul, toutes échouèrent, parfois tragiquement.


Kerguelen (© : TAAF - LUCIA SIMION)

Aujourd'hui, les districts subantarctiques n'ont pas de population permanente, mais accueillent selon les bases de 50 à 100 personnes (scientifiques et personnels techniques) qui y séjournent de six mois à un an. Les îles Éparses accueillent des garnisons militaires et des météorologues relevés tous les 30 à 45 jours. Les bases sont desservies par la mer, avec le Marion Dufresne, au départ de la Réunion vers les trois districts austraux, et avec l'Astrolabe, depuis Hobart en Australie vers le district antarctique de terre Adélie. Les îles Éparses sont ravitaillées par avions militaires. Cet isolement implique la mise en place par l'administration des TAAF d'une chaîne logistique complexe, indissociable de l'affirmation de la présence française.


Terre Adélie (© : TAAF - SAMUEL BLANC)

TAAF