Croisières et Voyages
Carnival attaque BAE Systems suite à la rupture d’amarres du Triumph

Actualité

Carnival attaque BAE Systems suite à la rupture d’amarres du Triumph

Croisières et Voyages

Le 2 avril dernier, suite à un violent coup de vent, le paquebot Carnival Triumph, en réparation au chantier BAE Systems de Mobile, aux Etats-Unis, avait rompu ses amarres. Le navire avait dérivé avant d’être assisté en urgence par des remorqueurs, qui l’avaient reconduit à quai. Mais le paquebot avait subi des dégâts et, en dérivant, heurté une drague. D’après la presse américaine, son armateur, la compagnie Carnival Cruise Lines, a décidé de porter plainte contre BAE Systems, qu’elle estime responsable de l’incident, dans la mesure où le navire était sous la responsabilité du chantier. CCL réclamerait 12 millions de dollars au constructeur afin de couvrir les coûts liés aux dégâts, ainsi qu’un jugement établissant la responsabilité de BAE Systems, ce qui permettrait aux assurances de se retourner contre le chantier.

Pour mémoire, le Carnival Triumph est entré chez BAE Systems suite à l’incendie qui a provoqué en février une perte totale d’énergie et de propulsion, obligeant le paquebot et ses 4229 occupants (3143 passagers et 1086 membres d’équipage) à être remorqués durant quatre jours dans des conditions épouvantables.  

Carnival