Croisières et Voyages
Carnival attaque le fabricant des pods du Queen Mary 2

Actualité

Carnival attaque le fabricant des pods du Queen Mary 2

Croisières et Voyages

Après Royal Caribbean, c'est au tour du groupe Carnival, maison mère de Cunard, de lancer une action juridique contre le fabricant des moteurs de propulsion du Queen Mary 2, livré par les Chantiers de l'Atlantique il y a 5 ans. L'armateur dénonce les problèmes rencontrés sur les Pods (moteurs électriques orientables placés dans des nacelles sous la coque) du liner géant de la Cunard. Du type Mermaid, ces équipements ont été développés, au début des années 2000, par Rolls-Royce et Alstom (via sa filiale APC). Les quatre paquebots de la série Millennium, sortis entre 2000 et 2002, avaient été les premiers à bénéficier des Mermaid. Les moteurs n'étaient néanmoins pas suffisamment fiabilisés, ce qui a provoqué une série de problèmes techniques sur les quatre paquebots de Celebrity Cruises, filiale de Royal Caribbean. Le groupe américain, dont les navires sont restés immobilisés à de multiples reprises, avait attaqué les fabricants en justice. Dans le cadre du recentrage du groupe et de la cession de sa filiale APC, Alstom, voulant se désengager de l'activité Pods, avait signé un accord amiable avec Royal Caribbean. Seul le Britannique Rolls-Royce continuait donc la bataille juridique avec le client du Mermaid. Mais, aujourd'hui, c'est le numéro 1 mondial de la croisière qui engage le bras de fer juridique avec Rolls et ses partenaires, en vue d'obtenir des dédommagements.