Croisières et Voyages
Carnival cède plus de paquebots et repousse ses constructions neuves
ABONNÉS

Actualité

Carnival cède plus de paquebots et repousse ses constructions neuves

Croisières et Voyages

Après avoir révélé en juin la vente de six de ses navires, Carnival Corporation a annoncé, par la voix de son patron Donald Arnold, que sept autres paquebots allaient quitter sa flotte. Leader mondial de la croisière, le groupe américain aligne une centaine d’unités exploitées au profit de ses différentes marques : Carnival Cruise Line, Princess Cruises, P&O Cruises, P&O Cruises Australia, Costa, AIDA, Holland America Line, Cunard et Seabourn.

Ces treize départs, dont ceux des Costa Victoria et Oceana, comprennent quatre paquebots dont la vente avait été actée avant la crise du coronavirus, à commencer par les Pacific Aria et Pacific Dawn qui vont quitter P&O Australia pour rejoindre en 2021 Cruises & Maritimes Voyages où ils deviendront respectivement Ida Pfeiffer et Amy Johnson. Les autres seront au mieux cédés à un nouvel opérateur, ou au pire termineront comme le Victoria à la démolition.

Cette réduction de voilure, qui pourrait encore s’accroître dans les mois qui viennent (un tiers de la flotte de Carnival, des navires de 20 ans et plus déjà amortis pouvant être sortis au besoin) en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et de la crise qui en découle, vise à diminuer la capacité et les coûts opérationnels de l’armateur, alors que l’industrie de la croisière ne retrouvera pas une activité significative avant l’année prochaine. En plus de réduire sa flotte, le groupe américain ralentit également son programme de constructions neuves. Ainsi, il ne prévoit de prendre livraison d'ici la fin 2021 que cinq des neuf paquebots initialement prévus, les autres étant renvoyés après cette date. Il en sera de même pour les unités qui devaient être réceptionnées en 2022 et 2023. 

Sont normalement prévus pour des livraisons cette année les paquebots Iona (P&O Cruises), Enchanted Princess, Costa Firenze et Mardi Gras, l'entrée en flotte de ce dernier ayant déjà été officiellement renvoyée à l'année prochaine. Doivent ou devaient suivre en 2021 les AIDAcosma, Ryndam (HAL), Seabourn Venture, Discovery Princess et Costa Toscana ; puis de 2022 à 2025 les sisterships de l'Iona, du Mardi Gras, de l'AIDAcosma et du Seabourn Venture, un nouveau paquebot pour Cunard et deux unités d'une nouvelle classe pour Princess. S'y ajoutent les paquebots construits en Chine par la société commune de Carnival et du groupe chinois CSSC (six unités prévues), dont la tête de série doit entrer en service en 2023. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Carnival