Croisières et Voyages
Carnival Corporation s’allie aux chantiers chinois CSSC

Actualité

Carnival Corporation s’allie aux chantiers chinois CSSC

Croisières et Voyages
Construction Navale

A l’occasion de la visite à Londres du président chinois la semaine dernière, le groupe anglo-saxon Carnival Corporation, leader mondial de la croisière, a annoncé la création d’une société commune avec les chantiers China State Shipbuilding Corporation (CSSC) et le fonds souverain China Investment Corporation (CIC). Cette alliance doit permettre, selon les partenaires, de créer une grande compagnie de croisière chinoise. Celle-ci est appelée à devenir un acteur majeur du secteur, permettant de répondre à la croissance considérable du secteur en Chine, qui pourrait à terme devenir le premier marché mondial de la croisière.

Faisant suite à un protocole d’accord conclu en novembre 2014, les documents formalisant la création de la société commune de Carnival, CSSC et CIC ont été signés le 21 octobre à Londres, en présence du président chinois Xi Jinping et du premier ministre britannique David Cameron.

Deux paquebots existants pour commencer

Les partenaires ont annoncé leur intention d’acquérir et d’exploiter pour cette compagnie chinoise plusieurs paquebots. Aucun détail sur la physionomie de la future flotte n’a, toutefois, été encore donné, si ce n’est que l’acquisition de deux navires existants pourrait être réalisé afin de les baser en Chine et débuter ainsi les opérations la société. Des unités qui devraient provenir des filiales de Carnival (on peut par exemple penser aux unités de la classe Fantasy de CCL). Pour la suite, on se rappelle que le protocole d’accord conclu fin 2014 fixait clairement, comme ambition, de construire à terme des paquebots neufs en Chine. Raison pour laquelle CSSC, le plus gros constructeur chinois, fait partie du tour de table. Il n’a en revanche pas été fait mention mercredi dernier des chantiers Fincantieri, qui étaient concernés par les accords de 2014. Ces derniers portaient en fait sur deux protocoles avec Carnival et CSSC, dont un concernait le constructeur italien, qui réalise la plupart des paquebots du groupe américain.

Les filiales de Carnival également mobilisées

En attendant que la nouvelle compagnie chinoise débute ses opérations, Carnival va poursuivre, via ses filiales, son développement sur le marché asiatique. Costa Croisières, qui a basé un troisième navire cette année en Chine, en déploiera un quatrième en 2016, alors que Princess Cruises en affectera un second l’an prochain, permettant au groupe d’accroître sa capacité de 58%. Une nouvelle hausse de capacité est ensuite prévue en 2017, année où le tout nouveau Majestic Princess, construit spécifiquement pour le marché asiatique chez Fincantieri, rejoindra la Chine. S’y ajouteront deux paquebots de CCL et AIDA Cruises, qui feront également leurs débuts en Chine en 2017.

Carnival Cruise | Toute l'actualité de la compagnie de croisière Chine | actualités maritimes chinoises