Croisières et Voyages
Carnival et Fincantieri entérinent la commande de cinq paquebots

Actualité

Carnival et Fincantieri entérinent la commande de cinq paquebots

Croisières et Voyages
Construction Navale

Annoncé en mars 2015, le projet de cinq nouveaux paquebots pour trois filiales de Carnival Corporation a été entériné samedi 2 avril par le groupe américain et le constructeur italien Fincantieri. Confié aux chantiers de Monfalcone et Marghera, le contrat, de plus de 3 milliards d’euros, fait suite à la lettre d’intention signée en décembre dernier. Celle-ci ne comprenait que quatre paquebots : un navire de 143.700 GT et 3560 passagers pour Princess Cruises et trois unités de 135.500 GT et 4200 passagers, soit deux pour Costa Asia, filiale chinoise de la compagnie italienne Costa Croisières, et une pour P&O Cruises Australia. S’y est ajouté un bateau supplémentaire pour Princess Cruises.

Trois dérivés des Royal Princess

La compagnie britannique va donc disposer de trois paquebots dérivés des Royal Princess et Regal Princess, livrés en 2013 et 2014 par le chantier Fincantieri de Monfalcone. Ce dernier achève actuellement le Majestic Princess, destiné au marché chinois et qui entrera en flotte à l'été 2017. Suivront ensuite les deux navires compris dans la commande conclue samedi, dont la mise en service est prévue en 2019 et 2020.

Une première unité neuve pour P&O et les premiers « chinois » de Costa

Alors que P&O Australia va bénéficier de son premier paquebot neuf, lui permettant d’accentuer son développement sur le marché océanien, en plein essor, Costa Croisières réceptionnera en 2019 et 2020 ses deux premiers navires conçus pour la clientèle chinoise. Pionnière sur ce marché, où elle s’est lancée en 2006, la compagnie italienne va ainsi accroître sa présence localement, alors qu’un quatrième paquebot de sa flotte, le Costa Fortuna, sera positionné en Chine à la fin de ce mois. Basé à Shanghai et s’ajoutant aux Costa Victoria, Costa Atlantica et Costa Serena, il permettra d'augmenter la capacité de Costa dans la région de plus de 40%. Quant aux deux futures unités, elles devraient selon l’armateur adopter un design différent de celui du Costa Diadema (132.500 GT, 3724 passagers), son navire le plus récent, livré fin 2014 par Fincantieri.

Des commandes également en Allemagne et en Finlande

Costa Croisières, qui compte actuellement une flotte de 15 navires, va pour mémoire développer également ses capacités en Europe avec le projet Excellence. Portant sur deux paquebots géants de 183.200 GT et 5200 passagers en base double, la commande, assortie d’une option pour trois unités supplémentaires, a été signée l’été dernier avec le constructeur finlandais Meyer Turku. Les livraisons sont prévues en 2019 et 2020. Dans le même temps, un programme similaire a été lancé avec le chantier allemand Meyer Werft de Papenburg pour AIDA Cruises, filiale de Costa. Entre 2018 et 2020, deux autres géants du même gabarit (avec là aussi trois options) sortiront de Papenburg et, comme leurs cousins italiens produits en Finlande, seront dotés d’une propulsion au gaz naturel liquéfié.

 

Paquebot du projet Excellence (© : COSTA CROISIERES)

Paquebot du projet Excellence (© : COSTA CROISIERES) 

 

Le groupe Costa va pratiquement doubler sa capacité

Si l’on ajoute l’AIDAperla, sistership de l’AIDAprima (124.000 GT, 3286) livré le mois dernier par le chantier japonais Mitsubishi Heavy Industries de Nagasaki, le groupe Costa compte actuellement 7 navires en commande ferme, soit en tout 41.000 lits, qui permettront d’ici 2020 de porter la capacité globale de Costa et AIDA à 110.000 lits, soit un quasi-doublement par rapport à la situation actuelle.

Les autres commandes italiennes de Carnival

On rappellera enfin qu’en dehors de Costa, Princess et P&O, Fincantieri travaille pour d’autres filiales du groupe Carnival, leader mondial de la croisière pour lequel les chantiers italiens ont livré 60 des 72 paquebots qu’ils ont réalisés depuis 1990. Cela représente un investissement de 30 milliards d’euros de la part du géant américain, qui demeure et de loin le client principal de Fincantieri. Le carnet de commandes de ce dernier, qui compte actuellement 24 navires, est encore largement dédié à Carnival (11 unités).

 

Le Koningsdam (© : FINCANTIERI)

Le Koningsdam (© : FINCANTIERI) 

 

Alors que le chantier de Marghera vient de livrer le Koningsdam (99.800 GT, 2660 passagers), un second navire du même type rejoindra Holland America Line en 2018. Idem pour Carnival Cruise Lines, l’achèvement ce mois-ci par Monfalcone du Carnival Vista (133.500 GT, 3954 passagers) sera suivi par celui d’un second navire du même type en 2018. A l’automne, le chantier Fincantieri de Marghera livrera quant à lui le Seabourn Encore, premier d’une série de deux unités de 40.350 GT et 604 passagers destinés à Seabourn Cruises, la filiale de Carnival positionnée sur le segment du luxe. Le Seabourn Ovation le rejoindra en 2018. 

Fincantieri Carnival Costa Croisières