Croisières et Voyages
Carnival va céder de nouveaux paquebots et envoyer deux Fantasy de plus à la casse

Actualité

Carnival va céder de nouveaux paquebots et envoyer deux Fantasy de plus à la casse

Croisières et Voyages

Toujours à l’arrêt en raison de la crise sanitaire, la compagnie américaine Carnival Cruise Line va se séparer de deux unités supplémentaires de la classe Fantasy. Après les Carnival Fantasy et Carnival Inspiration, qui ont été échoués cet été sur la plage des chantiers de démolition d’Aliaga, en Turquie, l’armateur a annoncé qu’il allait se séparer des Carnival Fascination et Carnival Imagination. Eux aussi sont voués à être ferraillés.  

Navires de 261 mètres, 70.300 GT et plus de 2000 passagers exploités depuis leurs débuts par CCL sur le marché américain, les Fantasy, Fascination, Imagination et Inspiration ont été respectivement mis en service en 1990, 1994, 1995 et 1996. Ils font partie d’une série de huit paquebots réalisés à Helsinki, en Finlande.

Sans surprise, la compagnie ne va conserver pour le moment que les unités les plus rentables et qui ont bénéficié d’une rénovation le plus récemment, en l’occurrence les Carnival Ecstasy (1991), Carnival Sensation (1993), Carnival Elation (1998) et Carnival Paradise (1998). Dans les années 2000, ces quatre navires avaient connu une modernisation assez importante, portant notamment l’ajout de balcons pour 98 cabines, ces bateaux en étant initialement quasiment dépourvus. Ils ont été de nouveau revitalisés en 2017-2018 dans le cadre du programme « Fun Ship 2.0 ». Le Carnival Fascination avait lui bénéficié des ajouts de balcons, ce qui ne l’a pas pour autant sauvé.

L’élimination de ces navires fait partie d’un vaste plan de rationalisation de la flotte et de réduction des coûts mis en œuvre par le groupe Carnival Corporation, maison-mère de CCL mais aussi de nombreuses autres marques : Costa, AIDA, P&O Cruises, Princess, Holland America Line, Cunard et Seabourn. Avant la crise, l’ensemble de ces compagnies alignaient en tout 104 navires de croisière. Cette semaine, le groupe a annoncé qu’il portait à ce stade le nombre de sorties de flotte à 18 navires. Plusieurs sont déjà intervenues, avec en plus des Fantasy le Costa Victoria (qui va être démoli), le Costa neoRomantica (vendu à Celestyal Cruises) ou encore quatre unités d’HAL, les Rotterdam et Amsterdam vendus à Fred Olsen ainsi que les Maasdam et Veendam rachetés par un autre opérateur. Idem pour l’Oceana de P&O. S’y ajoutent les Costa Atlantica et Costa Mediterranea, dont le transfert à au groupe chinois CSSC était déjà prévu. Et puis il y a la question des Pacific Aria et Pacific Dawn de P&O Cruises Australia, qui devaient rejoindre en 2021 Cruise & Maritime Voyages, compagnie britannique qui a coulé cet été.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Carnival Cruise | Toute l'actualité des bateaux de croisière