Construction Navale
Carnival va commander quatre paquebots pour Costa, Princess et P&O Australia

Actualité

Carnival va commander quatre paquebots pour Costa, Princess et P&O Australia

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le groupe américain Carnival Corporation a annoncé le 30 décembre la signature, avec les chantiers italiens Fincantieri, d’un accord portant sur la livraison de quatre nouveaux paquebots en 2019 et 2020. Le contrat, d’une valeur d’environ 2.5 milliards d’euros, doit entrer en vigueur cette année, une fois le montage financier bouclé.

Faisant partie du nouveau plan de développement annoncé en mars 2015 par Carnival Corporation, avec des programmes de construction en Allemagne, en Finlande et en Italie pour les différentes filiales du groupe, la future commande destinée à Fincantieri vise à équiper trois marques du groupe américain.

 

Le Costa Diadema (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Costa Diadema (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Deux unités pour Costa Asia

Costa Croisières, qui doit prendre livraison en 2019 et 2020, auprès du chantier finlandais Meyer Turku, des deux premiers géants du projet Excellence (183.200 GT, 5210 passagers en base double), bénéficiera d’une seconde série de deux paquebots. Légèrement plus grands que le Costa Diadema (132.500 GT, 3724 passagers), livré en octobre 2014 par Fincantieri, ces navires auront une jauge de 135.500 GT et pourront accueillir 4200 passagers. Alors que les Excellence sont destinés à l’Europe, ces nouvelles unités seront exploitées par Costa Asia, permettant à la compagnie italienne, qui va fêter en 2016 ses 10 ans de présence en Chine, de poursuivre son développement sur ce marché en plein essor. Elle va d’ailleurs continuer d’y renforcer ses moyens en déployant cette année un quatrième paquebot en Chine, le Costa Fortuna allant y être basé en complément des Costa Victoria, Costa Atlantica et Costa Serena. La construction de paquebots conçus dès l’origine pour la clientèle asiatique doit permettre à Costa Croisières de maintenir son leadership dans cette région (où sa filiale AIDA Cruises va également se lancer en 2017) et de répondre aux compagnies concurrentes qui y déploient des unités neuves.

Un premier navire neuf pour P&O Australia

En dehors de Costa, Carnival a annoncé que l’un des quatre paquebots allant être commandés cette année chez Fincantieri sera destiné à P&O Cruises Australia. Il s’agit d’une surprise puisque ce sera le premier navire construit dès l’origine pour la filiale australienne du groupe, en plein développement. Surfant sur la forte croissance du marché en Océanie, P&O Cruises Australia va voir sa capacité doubler d’ici 2017. En plus des Pacific Dawn, Pacific Jewel (70.285 GT, 1600 passagers) et Pacific Pearl (63.800 GT, 1550 passagers), qu’elle exploitait déjà, la compagnie a intégré fin 2015 les ex-Statendam et Ryndam (55.450 GT, 1260 passagers) d’Holland America Line, devenus Pacific Eden et Pacific Aria. S’y ajoutera en mai 2017 le Pacific Explorer, actuel Dawn Princess (77.400 GT, 2000 passagers) de Princess Cruises, autre filiale comme HAL de Carnival. Le premier paquebot neuf de P&O Cruises Australia, qui aura comme ceux de Costa une jauge de 135.500 GT et une capacité de 4200 passagers, permettra de moderniser la flotte, dont les trois plus vieux navires ont été mis en service entre 1989 et 1991.

 

Le Majestic Princess (© : PRINCESS CRUISES)

Le Majestic Princess (© : PRINCESS CRUISES)

 

Un paquebot de plus pour Princess Cruises

Enfin, le quatrième paquebot de la future commande de Carnival sera pour Princess Cruises. Il s’agira d’un bateau de 143.700 GT et 3560 passagers, directement dérivé du Majestic Princess, livrable en 2017 par Fincantieri et spécialement aménagé pour le marché chinois. Le navire suivant devrait quant à lui être exploité au profit de la clientèle anglo-saxonne, qui apprécie particulièrement les deux premières unités de la série, le Royal Princess et le Regal Princess, entrées en service en 2013 et 2014.

Ces quatre nouveaux paquebots, qui seront réalisés par les chantiers de Monfalcone et Marghera, vont garnir un peu plus le carnet de commandes de Fincantieri, qui compte actuellement 16 navires de croisière (dont 10 pour les différentes filiales de Carnival) à livrer d’ici 2021. Ils permettent aussi au constructeur italien de poursuivre son partenariat historique avec le groupe américain, pour lequel il a réalisé 59 bateaux depuis 1990, représentant un investissement de quelques 25 milliards de dollars. 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière Carnival | Toute l'actualité du leader mondial de la croisière Princess Cruises | Actualité de la compagnie de croisière