Défense
« Dans les 10 ans, Naval Group va recruter 10 à 12.000 personnes »

Interview

« Dans les 10 ans, Naval Group va recruter 10 à 12.000 personnes »

Défense

A l’image de toute la filière maritime française, Naval Group connait actuellement de belles perspectives de développement. Leader européen dans le domaine des navires militaires, l’entreprise, implantée dans plusieurs régions et à l’international, a vu ses effectifs atteindre près de 15.000 collaborateurs fin 2018. Après avoir recruté 1250 personnes en 2017 et 1500 en 2018, elle compte poursuivre ce niveau d’embauches dans les années qui viennent. Avec en particulier de forts besoins dans les métiers de production. Avec Caroline Chanavas, directrice des ressources humaines de Naval Group, nous faisons le point sur ces besoins et la politique de recrutement de l’entreprise.

MER ET MARINE : Après des années de décrue, les effectifs de Naval Group sont, depuis deux ans, repartis à la hausse. L’entreprise recrute maintenant fortement, pour quelles raisons ?

CAROLINE CHANAVAS : Cela fait deux ans que nous recrutons massivement, avec un solde net positif de nos effectifs de 5% en 2017 comme en 2018 alors que nous étions en solde négatif les années précédentes. Si l’on recrute ainsi, c’est que nous sommes dans une dynamique de croissance où l’on gagne des contrats, notamment sur le marché international. C’est par exemple le cas avec les sous-marins australiens, qui vont permettre d’embaucher 1500 à 1800 personnes en Australie d’ici 2025, mais qui représentent dès aujourd’hui 600 emplois en France, principalement à Cherbourg et Nantes-Indret. Nous avons aussi des programmes majeurs avec la Direction Générale de l’Armement  et la Marine nationale comme les futurs sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de troisième généra

Naval Group | Actualité industrie navale de défense