Pêche
CCM et Geronimo Naval Design sortent un nouveau modèle de ligneur

Actualité

CCM et Geronimo Naval Design sortent un nouveau modèle de ligneur

Pêche

Le chantier finistérien Cap Caval Marine, installé à Plobanalec-Lesconil, a mis à l’eau le 4 avril, à Loctudy, le Gavaoc, premier d’un nouveau modèle de ligneur de 9.99 mètres. Dessiné par le cabinet d’architecture morbihannais Geronimo Naval Design, ce bateau est destiné à Philippe Perrot, marin-pêcheur pratiquant la ligne sur la pointe Bretagne et qui a également tenu le rôle de maître d’œuvre pendant toute la construction de ce premier exemplaire.

CCM a réalisé toute la chaudronnerie de ce ligneur de 6.97 UMS de jauge, réalisé en aluminium. Biger Marine a posé la machine, Navig’elec s’est chargé de l’électricité, le chantier Hénaff des aménagements et de la timonerie alors que le chantier naval des Abers a réalisé les travaux de peinture.

Doté d’une ligne d’arbres et d’un moteur Iveco, le Gavaoc embarque une réserve de gasoil de 1030 litres offrant une autonomie suffisante pour des marées de 48 heures. « La vedette a tenu toutes ses promesses pendant les essais à la mer : performances et  consommation gasoil. Dans le même temps, nous avons constaté avec satisfaction le bon passage à la mer, la bonne stabilité transversale, l’absence de roulis. Mer arrière ça va droit, et mieux encore sous pilote. La carène présente une étrave droite afin d’exploiter au mieux une longueur de coque contrainte », expliquent CCM et Geronimo Naval Design.

Le Gavaoc dispose de tous les équipements nécessaires à la pratique de la pêche ciblée, dont un sondeur multifaisceaux. Sur le pont, un vire-ligne hydraulique est disposé à l’arrière, à proximité de la barre franche et les commandes moteur doublées, à portée de main. La cale à poisson permet de stocker 44 caisses au format 400 *800*150.

 

Le Gavaoc (© CCM - GERONIMO NAVAL DESIGN)

Le Gavaoc (© CCM - GERONIMO NAVAL DESIGN)

 

CCM et Geronimo Naval Design soulignent que ce bateau a été conçu pour limiter la fatigue du marin et améliorer le confort à la mer. A cet effet, la timonerie, offrant une vision à 360° sans angle mort, est montée sur plots pour filtrer le bruit et les vibrations de la machine, qui bénéficie d’une isolation allant au-delà de la règlementation. Un siège « pilote » a été installé face à un large pupitre, avec visuel sur les trois écrans (radar sondeur cartographie depuis l’arrière, porte de timonerie ouverte). Le Gavaoc dispose enfin d’un coffre de pont à l’arrière pour le stockage des plombs et du petit matériel.

Selon ses concepteurs, « Gavaoc reste un bateau de travail rustique, bien échantillonné, apte à l’échouage dans un port à marée, avec safran sur crapaudine et deux béquilles boulonnées. Un ligneur efficace à un coût compétitif, destiné la pêche côtière sélective aux espèces nobles, pêche durable préservant la ressource ». Après la réalisation de ce prototype, « les prochains exemplaires de ce modèle de vedette seront proposés "barre en main" sachant que l’aluminium se prête avec facilité aux éventuelles adaptations. La puissance machine installée peut être modulée en fonction des kw disponibles. L’électronique et le matériel de pêche restent au choix de l’armateur ».

Enfin, un modèle plus petit, de 8.9 mètres, est sur la table à dessin.