Croisières et Voyages
Ce que pèse la croisière dans l'économie européenne

Actualité

Ce que pèse la croisière dans l'économie européenne

Croisières et Voyages

L'European Cruise Council vient de remettre son quatrième rapport, qui détaille l'impact économique de l'industrie de la croisière en Europe. Avec 14.2 milliards d'euros de dépenses directes en 2008, les retombées ont augmenté de 10% par rapport à l'année précédente. Ces chiffres prennent en compte l'activité des compagnies, les mouvements de passagers dans les ports et la production des chantiers navals, où sont construits les paquebots. Le secteur représentait l'année dernière 311.000 emplois (+15% par rapport à 2007), 21.7 millions de mouvements de passagers dans les ports (+15%) et 4.4 millions de vacanciers (+10%).
La croissance est soutenue en premier lieu par l'augmentation du nombre de passagers embarquant dans les ports européens, soit 4,7 millions (+10 %) en 2008. Les ports italiens occupent à cet égard la première place en Europe, avec 1,7 millions de passagers à l'embarquement. L'Italie est confirmée comme destination préférée des croisiéristes (23 % du total des passagers en transit), suivie par la Grèce (20 %), l'Espagne (17 %) et la France (8 %). Autre élément déterminant pour l'impact économique des croisières, le leadership mondial de l'Europe dans le domaine de la conception et de la construction de navires de croisière. Le rapport de l'ECC estime que l'industrie des croisières dans son ensemble a investi, en 2008, près de 5,2 milliards d'euros pour la construction et l'entretien de paquebots de croisière, dont 1,5 milliards en Italie, premier pays sur le secteur. L'Allemagne, la France et la Finlande sont les trois autres pays où la construction de paquebots génère d'importantes retombées économiques.

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur