Défense
Cèdre Bleu : Le Dixmude, le Guépratte et 1000 militaires français et libanais engagés
ABONNÉS

Actualité

Cèdre Bleu : Le Dixmude, le Guépratte et 1000 militaires français et libanais engagés

Défense

Pour sa première édition depuis 2013, l’exercice franco-libanais Cèdre Bleu va engager un volume de forces inédit. Pas moins de 1000 militaires français et libanais vont participer à ces manœuvres, qui se dérouleront du 17 au 22 juin au large et sur les côtes du Liban. La pièce maîtresse du dispositif sera le porte-hélicoptères amphibie Dixmude, qui a appareillé de Toulon le 31 mai avec d’importants moyens. En plus de son équipage et de sa batellerie, constituée d’un engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) et deux chalands de transport de matériel (CTM), le PHA de la Marine nationale embarque des détachements de plusieurs unités de l’armée de Terre. Il y a à bord, selon les informations recueillies par Mer et Marine auprès de l’Etat-major des Armées, un groupement tactique embarqué fort d’environ 250 militaires et 70 véhicules, ainsi qu’un sous-groupement aéromobile comprenant quatre hélicoptères et une quarantaine de personnels.

 

Le Dixmude à son départ de Toulon le 31 mai (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Dixmude à son départ de Toulon le 31 mai (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

La frégate Guépratte (© MARINE NATIONALE)

La frégate Guépratte (© MARINE NATIONALE)

 

Alors que la frégate Guépratte (qui a quitté Toulon en mars pour une mission Medor) se joint au PHA lors de sa traversée de la Méditerranée et participera elle aussi à l’exercice, les forces armées libanaises mobiliseront de leur côté différents moyens terrestres, maritimes, amphibies et aériens. « Cet exercice a pour vocation de développer l’interopérabilité entre les forces armées françaises et libanaises. Il entre dans le cadre de la coopération de défense avec le Liban, qui fait partie des principaux partenaires de la France dans la région. Inscrite dans la cadre du plan de coopération renforcée de 2016, cette coopération est mise en œuvre, dans son volet militaire, par le biais de cessions de matériels, de formations et d’exercices comme Cèdre Bleu. Il s’agit d’accompagner le Liban dans la consolidation de son outil de défense et de contribuer à la montée en puissance des FAL dans leur combat contre la menace terroriste. Cette coopération bilatérale s’inscrit en complément des échanges et des formations réalisés dans le cadre de la FINUL », explique l’EMA.

 

Lors du dernier exercice Cèdre Bleu en 2013 (© EMA)

Lors du dernier exercice Cèdre Bleu en 2013 (© EMA)

Marine nationale