Croisières et Voyages
Celestyal Cruises confirme son projet de paquebots neufs

Actualité

Celestyal Cruises confirme son projet de paquebots neufs

Croisières et Voyages

On le savait depuis un moment mais ce projet est désormais officiel et, si tout va bien, devrait être lancé très prochainement. La compagnie Celestyal Cruises, filiale croisière du groupe chypriote Louis, souhaite faire construire ses premiers paquebots neufs, en l’occurrence deux unités d’environ 1800 passagers. Un accord devrait être conclu cette année avec un chantier en vue d’une livraison des bateaux entre 2020 et 2022. Compte tenu des plans de charge des constructeurs européens, Fincantieri et STX France semblent notamment en mesure de se positionner.

Ces paquebots neufs doivent permettre à Celestyal Cruises (ex-Louis Cruises) de moderniser sa flotte et monter en gamme. Spécialisée sur les croisières vers la Grèce et la Turquie, la compagnie ne peut faire construire des navires de grande taille pour continuer de proposer des escales dans des îles accessibles uniquement aux petits bateaux. Mais le choix d’opter pour des unités neuves au gabarit limité sera également un moyen pour l’armateur de se différencier par rapport aux principaux opérateurs, engagés dans une course effrénée au gigantisme, qui rebute une partie de la clientèle et finit par réduire les possibilités d’escales. Contrainte de se retirer de la Méditerranée occidentale en 2012, ses vieux navires ne pouvant notamment plus rivaliser avec les paquebots neufs mis en service par la concurrence, la compagnie chypriote sera sans doute en mesure de faire son retour dans cette zone grâce à ses nouvelles unités. D’autant que Celestyal Cruises compte cesser d’être un opérateur saisonnier, comme c’est le cas aujourd’hui, pour exploiter de nouveau ses navires tout au long de l’année, ce qui implique un développement des itinéraires. Un premier pas en ce sens a d’ailleurs été réalisé avec sa filiale Cuba Cruises, qui effectue actuellement sa quatrième saison hivernale au départ de La Havane avec le Celestyal Crystal.

 

Le Celestyal Nefeli (© : 

Le Celestyal Nefeli (© : CELESTYAL CRUISES)

 

En attendant ses futurs navires, la compagnie a entrepris de moderniser sa flotte actuelle. Le Celestyal Crystal a, ainsi, bénéficié d’une importante rénovation en 2015, 50 de ses 480 cabines étant au passage dotées d’un balcon. Le vieux Celestyal Olympia continue lui aussi de voir ses différents espaces remis à neuf, année après année, avec un résultat plutôt étonnant et réussi. Celestyal a également affrété pour trois ans le Gemini, qui bénéficie d’un solide arrêt technique avant de faire ses débuts au printemps sous le nom de Celestyal Nefeli. Il sera cet été exploité au départ de la Turquie sur de nouveaux itinéraires, alors que les Celestyal Crystal et Celestyal Olympia sillonneront la Grèce depuis Lavrio, près d’Athènes.

 

Le Celestyal Olympia (© : 

Le Celestyal Olympia (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Quant aux deux autres paquebots que possède le groupe Louis, les Thomson Majesty et Thomson Spirit, leur charte d’affrètement va bientôt prendre fin, l’opérateur britannique Thomson Cruises allant les restituer en 2018. Le Majesty pourra intégrer Celestyal Cruises, ce qui n’est pas évident pour le Spirit. Plus vieux, il pourrait être vendu, à moins qu’il soit déployé sur de nouveaux marchés, comme Cuba, où Celestyal devrait, face à une concurrence croissante, renforcer sa présence et logiquement finir par y exploiter au moins un paquebot à l’année. Quant à l’Olympia, il devrait sortir de flotte entre 2018 et 2020, avec la possibilité de le remplacer par le Majesty ou d’attendre l’arrivée du premier navire neuf si Celestyal souhaite accroître entretemps sa capacité et continuer à se développer. 

 

Le Thomson Majesty (© : 

Le Thomson Majesty (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Louis Cruises