Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Actualité

Celestyal Cruises vend le Majesty, sans doute à Mano

Croisières et Voyages

La flotte de Celestyal Cruises, filiale du groupe chypriote Louis, continue de se réduire. Après le vieil Aegean Queen (ex-Louis Aura), récemment arrivé aux chantiers de démolition d’Alang, en Inde, la compagnie a conclu la vente du Celestyal Majesty.

Datant de 1992 et exploité depuis 2012 pour le compte de l’opérateur britannique Thomson Cruises (devenu Marella), ce paquebot de 40.873 GT et 731 cabines avait été rendu à Louis au terme de sa charte d’affrètement fin 2017. Brièvement exploité en Grèce au printemps, il a été cédé cette semaine à un nouvel opérateur, dont le nom n’a pas encore été rendu public. Ces derniers mois, les rumeurs évoquaient comme repreneur Mano Cruises. Une piste qui semble se confirmer puisque le navire, passé du pavillon maltais au panaméen, vient d’être renommé Princess Iris, ce qui correspond bien aux habitudes de la compagnie israélienne, qui exploite aujourd'hui le Golden Iris (ex-Cunard Princess à l'origine) et précedemment le Royal Iris (ex-Azur de Festival et Paquet). 

Ne reste désormais plus dans la flotte de paquebots de Louis que les vénérables Celestyal Olympia (1982) et le Celestyal Crystal (1980), qui ont été tous les deux sérieusement rénovés, en particulier le premier. Ils sont exploités en Grèce, le Crystal ayant été rapatrié de Cuba, marché que Celestyal a décidé pour le moment d’abandonner.

Quant au Spirit (1982), il est affrété jusqu’à la fin octobre par Marella Cruises et sera ensuite restitué à Louis. Son avenir demeure pour le moment incertain. Il pourrait être brièvement exploité par Celestyal en 2019, par exemple sur de nouveaux itinéraires vers la Turquie ou l’Egypte, mais la compagnie cherchera plus vraisemblablement à le vendre ou l’affréter.

La cession du Majesty donne en tous cas au groupe Louis des marges de manœuvre financières pour renouveler le reste de sa flotte. Mais ce ne sera sans doute pas suffisant pour lancer le programme de constructions neuves évoqué depuis des années. Celestyal pourrait donc une nouvelle fois s’orienter vers des navires d’occasion, probablement des unités plus récentes construites autour des années 2000, dont quelques exemplaires sont accessibles sur le marché.

Louis Cruises