Défense
Cérémonie d'hommage aux deux militaires tués en Guyane

Actualité

Cérémonie d'hommage aux deux militaires tués en Guyane

Défense

Une cérémonie d'hommage en l'honneur des deux militaires tués le 27 juin en Guyane, lors d'une mission de lutte contre l'orpaillage illégal, s'est déroulée mardi dans la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, à Paris. Présidée par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, la cérémonie a notamment eu lieu en présence du ministre des Outre-mer Victorin Lurel, du ministre délégué aux Anciens combattants Kader Arif, de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, et de l'amiral Guillaud, chef d'état-major des armées.
Les honneurs militaires ont été rendus au caporal-chef Sébastien Pissot, 33 ans, et à l'adjudant Stéphane Moralia, 28 ans, appartenant tous deux au 9eme régiment d'infanterie de marine (9ème Rima) de Cayenne. Les deux hommes ont été tués dans le secteur de Dorlin par des tireurs embusqués alors qu'ils intervenaient en soutien des forces de Gendarmerie dans le cadre de la mission Harpie de lutte contre les chercheurs d'or clandestins. A titre posthume, ils ont été élevés au grade supérieur et ont reçu la médaille militaire de la main du général d'armée Bertrand Ract Madoux, chef d'état-major de l'armée de terre. Après la cérémonie religieuse, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, qui présidait la cérémonie, a fait Chevaliers de la Légion d'honneur les deux militaires tombés en Guyane. « Le gouvernement est résolu à retrouver les auteurs de cette attaque et à les traduire devant la justice pour que ce crime ne demeure pas impuni. L'état de droit ne doit connaître aucune exception sur le territoire national », a dit le ministre de la Défense.

Jean-Yves Le Drian décorant les militaires tombés  (© : MINDEF)
Jean-Yves Le Drian décorant les militaires tombés (© : MINDEF)