Construction Navale
CETRA commande un cargo sablier aux chantiers Piriou

Actualité

CETRA commande un cargo sablier aux chantiers Piriou

Construction Navale

La Compagnie Européenne de Transports de l'Atlantique (CETRA) a signé, en juillet dernier, un contrat avec les chantiers Piriou de Concarneau en vue de construire un cargo sablier de 85 mètres de long et 15.85 mètres de large. Livrable à l'été 2010, le navire, qui battra pavillon français, affichera une capacité de 2300 m3. D'un coût de 20 millions d'euros, il est destiné à opérer sur la façade maritime française pour le chargement, le transport de granulats marins et de produits minéraux, dans le respect des différentes lois environnementales. Il viendra en remplacement du Trofa. Depuis une quinzaine d'années, Piriou assure les arrêts techniques des navires de la CETRA. Cette commande représente pour le constructeur une nouvelle étape dans sa diversification sectorielle, visant à rendre le groupe moins dépendant de ses marchés historiques. « En entrant sur le marché des cargos sabliers, étroit en nombre d'unités, Piriou ouvre la porte à celui des engins de dragage dont les besoins sont estimés à un millier d'unités dans le monde dans les années à venir », explique le chantier, dont le carnet de commandes actuel illustre cette stratégie (palangrier, thoniers senneurs, bac amphidrôme, remorqueurs portuaires, crew boats pour l'offshore et désormais cargo sablier).

Un navire s'inscrivant dans la philosophie du Grenelle de l'Environnement

Le nouveau navire de CETRA sera très technique : il pourra charger jusqu'à 40 mètres de profondeur, alors que les unités plus classiques n'atteignent que 20 à 25mètres. Cela signifie qu'il pourra travailler plus loin des côtes. Autre caractéristique, le bateau sera multifonctionnel afin d'optimiser ses trajets et minimiser le transport routier sur le plan régional. Outre le sable, il sera par exemple à même de transporter des matériaux calcaires. Cette capacité s'inscrit parfaitement, selon la compagnie, dans le Grenelle de l'Environnement. « Le transport maritime de sable est un transport propre, avec moins de nuisance, moins de consommation d'énergie à la tonne transportée, moins de gaz à effet de serre et moins d'occupation du réseau routier », explique la compagnie. « Il faut 150 camions pour transporter un chargement de 4000 tonnes. Et une tonne transportée par camion nécessite 20 fois plus de carburant que par cargo sablier ».
A noter enfin que le nouveau cargo de CETRA sera autodéchargeant en produit sec et par conséquent autonome par rapport aux infrastructures portuaires. Il sera armé par deux bordées de 7 marins.