Marine Marchande
CGG : Les syndicats CGT demandent un pôle financier public à Bercy

Actualité

CGG : Les syndicats CGT demandent un pôle financier public à Bercy

Marine Marchande

Ce sont les représentants CGT de l’ensemble des métiers de la filière sismique qui ont écrit à Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et des Finances, pour une demande d’audience au sujet du dossier CGG. L’UGICT et la fédération nationale des syndicats maritimes ont signé au côté de la CGT Mines Energie, Métallurgie et Industries Chimiques une lettre où ils s’inquiètent de la perte de la filière géophysique française, suite à l’annonce début novembre, par CGG, d’un nouveau plan d’austérité. Celui-ci s’est traduit par le désarmement de toute la flotte sismique française (armée par Louis Dreyfus Armateurs) et le licenciement de plusieurs centaines d’employés de CGG, dont 300 dans l'Hexagone.

Les syndicats craignent la perte définitive de compétence et soulignent que « la filière géophysique constitue pourtant un atout stratégique pour notre pays au travers de ses relations avec les compagnies nationales des pays producteurs et un facteur d’indépendance nationale alors que la concurrence, notamment chinoise, se développe ».

C’est pour préserver ces métiers et savoir-faire, « qui nécessitent des investissements importants à long terme et notamment des navires et équipements d’acquisition », que les syndicats CGT réclament la création d’un « pôle financier public », s’appuyant notamment sur la Banque Publique d’Investissement et l’IFPEN, les deux actionnaires publics de CGG.

CGG | Actualité du groupe de Géosciences