Offshore

Fil info

CGG : Un troisième trimestre toujours en recul

Offshore

Conditions de marché toujours difficiles

Chiffre d’Affaires trimestriel en recul à $264m

GGR : résilient avec des préfinancements multi-clients solides, se traduisant par un taux de préfinancement cash de 88% sur les neuf premiers mois

Equipement : encore pénalisé par de faibles volumes de ventes externes

Acquisition de données contractuelles : bas niveau de chiffre d’affaires dû à une activité plus faible en terrestre et à une allocation importante de la flotte aux programmes multi-clients

EBITDAs1 de $97m

Résultat Opérationnel Groupe1 de $(39)m

Gestion stricte des coûts, du cash et de la liquidité

Bonne exécution de notre Plan de Transformation avec une forte réduction de notre base de coûts dans l’ensemble du Groupe

Performance opérationnelle solide avec un taux de production des navires de 94%

Discussions en cours avec les armateurs pour réduire le coût des chartes

Cash-Flow Libre de $(9)m sur les neuf premiers mois avant paiement des charges non-récurrentes (CNR) et de $(142)m après CNR

Dette nette de $2 304m à fin septembre, correspondant à un levier financier de 4,4x et une liquidité de $604m

Perspectives de fin d’année

Couverture de la flotte : 95% au T4 2016, dont 40% dédié aux programmes multi-clients et 80% au T1 2017, dont c.30% dédié aux programmes MC

Ventes annuelles multi-clients fortement dépendantes des après-ventes au T4, avec un taux de préfinancement cash annuel désormais attendu supérieur à 80% (comparé à l’objectif de 70%)

Objectif confirmé d’une dette nette à moins de $2,4mds en fin d’année

Chiffres avant charges non-récurrentes (CNR) liées au Plan de Transformation

Jean-Georges Malcor, Directeur Général de CGG, a déclaré :

«Le contexte de remontée des prix du brut ne s’est pas traduit, à ce stade, pour notre secteur par une amélioration des conditions de marché, qui restent difficiles. Cet environnement a pesé sur le niveau de notre chiffre d’affaires au troisième trimestre, alors que notre quatrième trimestre reste fortement dépendant de la saisonnalité de notre activité Multi Clients, et plus particulièrement du niveau des après-ventes.

Dans ce contexte, nous restons pleinement concentrés sur la gestion stricte de nos coûts, de notre cash et de la préservation de notre liquidité. Nous avons accompli un travail rigoureux sur le plan opérationnel avec une bonne exécution à la fois de nos contrats et de notre Plan de Transformation, tout en préservant notre outil industriel et notre expertise technologique. Nous confirmons notre objectif de dette nette inférieure à 2,4 milliards de dollars en fin d’année 2016.

Alors que nous attendions début 2016, l’amélioration de certaines de nos activités pour 2017, et tandis que nos clients sont encore en phase de planification budgétaire, nos dernières discussions nous laissent à penser que notre marché devrait rester en 2017, très similaire à 2016. Dans ce contexte et au regard de notre performance du T4, nous prendrons les mesures nécessaires pour évaluer les options existantes à court et long terme, afin de répondre au mieux aux contraintes de notre structure financière.

Fort de nos positions technologiques de premier plan, de l’expertise et de l’engagement de nos collaborateurs, notre groupe est bien positionné pour proposer des solutions intégrées de géosciences adaptées aux nouveaux besoins de nos clients.»

Evènements post-clôture 

Le 13 octobre 2016, CGG a été choisi par l'Instituto Nacional de Petroleo (INP) du Mozambique pour un très vaste programme multi-clients afin d’acquérir des données sismiques au large des côtes du Mozambique. Ce programme comprend une très grande étude sismique 3D qui pourrait totaliser jusqu’à  40 000 km², sous réserve d’un niveau satisfaisant de préfinancement, ainsi qu’une étude 2D de plus de 6 550 km. Ce programme s’inscrit dans la stratégie multi-clients du Groupe qui vise à fournir une compréhension complète du sous-sol des principaux bassins sédimentaires.

 

Le 25 octobre 2016, CGG a été choisi par Pemex pour un important contrat d’acquisition marine wide-azimuth et d’imagerie intégrée de la zone géologique complexe en eaux profondes de la région de Perdido au large du Mexique. Cette nouvelle étude couvrira une zone d’environ 10 000 km2 et devrait démarrer début 2017, les images finales après traitement-imagerie sont attendues courant 2018.

Communiqué de CGG, 8/11/2016

CGG