Offshore
CGG va s’allier à Shearwater sur les streamers et lui céder sa flotte

Actualité

CGG va s’allier à Shearwater sur les streamers et lui céder sa flotte

Offshore

Le groupe de géophysique a enfin trouvé le « partenariat stratégique » qu’il recherchait depuis la fin 2018 pour consolider son rôle d’équipementier dans le domaine des streamers et céder sa flotte dans le cadre de l’abandon de ses activités d’acquisition marine. CGG a annoncé hier la signature d’un accord avec Shearwater GeoServices, dont le siège se situe à Bergen, en Norvège. Ce dernier va reprendre les sept navires qu’il possède en propre ou via sa société commune avec un autre norvégien, Eidesvik. Il s’agit des Geo Celtic, CGG Alizé, Oceanic Challenger, Geo Coral, Geo Carribean, Oceanic Vega et Oceanic Sirius. L’Oceanic Phoenix, qui était affrété par CGG, appartient quant à lui à un autre propriétaire et connaitra donc un sort différent.

Ces navires, ainsi que les cinq jeux complets de streamers de CGG qui sont également cédés, viendront renforcer la flotte de Shearwater, qui compte actuellement 16 navires, dont 11 unités 3D, et doit aligner au terme de l’opération 23 bateaux, soit 16 navires 3D (dont 5 ex-CGG), deux navires plus anciens, trois navires multifonctions et deux bateaux sources.

CGG aura accès à cette flotte pour ses futurs projets multi-clients en échange d’un engagement d’activité et de flux de trésorerie avec Shearwater. Le contrat prévoit ainsi une utilisation pendant cinq ans d’un « minimum annuel de deux années-navires ». Selon Sophie Zurquiyah, présidente de CGG, « la flotte moderne et unique de Shearwater permettra à CGG d’exécuter ses projets multi-clients et lui apportera plus d’agilité pour mettre en œuvre sa stratégie multi-clients à moyen terme sur la base d’un modèle faiblement capitalistique », conformément à l’objectif qu’elle avait fixé lors de la présentation du nouveau plan stratégique de l’entreprise, en novembre dernier.

Dans le même temps, CGG et Shearwater ont annoncé « la création d’un partenariat sous la marque Sercel et détenu majoritairement par CGG, pour la fabrication, la commercialisation et le support technique dans le domaine des équipements streamers d’acquisition sismique marine ». Il s’agit, souligne Sophie Zurquiyah, de « créer le leader de l’équipement dans la technologie des streamers marins grâce à la combinaison de nos technologies propriétaires ».

Du côté de Shearwater, on se félicite aussi, bien entendu, de cette opération : « Cet accord va nous permettre de renforcer notre position en tant que leader dans l’ensemble des services de géophysique marine et en tant que partenaire industriel de nos clients dans le monde entier. Nous sommes très heureux de nous associer à CGG et à Sercel pour créer un fournisseur privilégié dans les technologies de streamer haut de gamme et fournir à nos clients la meilleure qualité de données possible. Avec ce partenariat, nous allons développer une coopération avec CGG, le leader mondial dans les équipements d’acquisition sismique marine, renommé pour ses succès dans la commercialisation de ses produits sur le marché ouvert. Cela va nous permettre de mettre sur le marché plus vite et à meilleur coût nos technologies streamers », a déclaré Irene Waage Basili, présidente de Shearwater GeoServices.

Les deux entreprises ont l’intention de finaliser les accords liés à toutes ces transactions avant fin juin, la clôture finale dce l'opération étant prévue avant la fin de l’année. 

 

CGG