Offshore
CGGVeritas: L'activité marine en recul au premier trimestre

Actualité

CGGVeritas: L'activité marine en recul au premier trimestre

Offshore

Le géophysicien CGGVeritas vient de publier les résultats de son premier trimestre. Celui-ci a été fortement marqué par les crises politiques du Moyen-Orient et marque le pas par rapport à un quatrième trimestre 2010 exceptionnel. Si le chiffre d'affaires de 728 millions de dollars est en hausse de 5% par rapport au 1er trimestre 2010, il est en recul de 20% par rapport aux derniers mois de l'année passée. Le résultat opérationnel atteint 23 millions de dollars, notamment grâce à la bonne performance de Sercel, la filiale produisant les systèmes d'acquisitions géophysiques. Celle-ci dégage un résultat opérationnel de 95 millions de dollars. En revanche, la branche Services subit une perte de 26 millions de dollars, notamment liée à sa partie marine. En plus de l'impact des évènements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, l'activité marine a été ralentie par des conditions météos défavorables, des interruptions opérationnelles plus importantes qu'à l'accoutumée, des chantiers de modernisation d'une partie de la flotte et les effets des risques de piraterie dans l'océan Indien. Le taux de disponibilité des navires a baissé à 81% et le taux de production à 80%. CGGVeritas, dans le cadre de son plan Performance, opère actuellement la restructuration de sa flotte, notamment en rationalisant le nombre d'opérateurs de ses navires. Elle vient de créer une joint-venture avec le norvégien Eidesvik pour la gestion de sa flotte de navires d'acquisition 3D. Par ailleurs, deux navires en propriété, l'Oceanic Endeavour (ex Endeavour) et l'Oceanic Phoenix (ex Master), sont actuellement en chantier pour augmenter leur capacité d'acquisition. Ils vont être équipés respectivement de 16 et 12 streamers solides Sentinel. CGGVeritas a, enfin, acheté en pleine propriété le Geowave Voyager.

CGG | Actualité du groupe de Géosciences