Offshore

Actualité

CGGVeritas reprend les 7 navires de Fugro

Le groupe franco-américain CGGVeritas a annoncé lundi l'acquisition de la division Géoscience du groupe néerlandais d'ingénierie Fugro, pour un montant brut de 1.2 milliard d'euros. L'opération, qui va se traduire par la création d'un société commune baptisée Seabed, devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. Celle-ci devrait, selon le directeur général de CGGVeritas, Jean-Georges Malcor, permettre au groupe de "grandir pour devenir une société de géoscience bien équilibrée entre les équipements destinés à l'exploration d'une part, et ceux destinés à la production d'autre part". Grâce à Fugro Géoscience, CGGVeritas augmentera d'un tiers son chiffre d'affaires, puisque la future entité génèrera 4.2 milliards de dollars, contre 3.2 milliards de dollars pour CGGVeritas seul. "L'opération nous permet de nous renforcer considérablement dans nos coeurs de métier, en particulier en marine avec un accès immédiat à des navires de haut de gamme alors que le marché est en phase de reprise". Le groupe rachète ainsi sept navires,dont  quatre à capacité d'acquisition en trois dimensions. Cette opération va donc mettre fin à des projets préexistants d'acquisition de navires, a précisé Jean-Georges Malcor. CGGVeritas a indiqué que les quelque 2500 salariés de la division Géoscience du groupe néerlandais rejoindraient ses rangs, tandis que 230 de ses propres salariés seraient transférés à la coentreprise Seabed.

 

CGG