Energies Marines
Champ éolien de St-Nazaire : les travaux pour la sous-station vont commencer

Actualité

Champ éolien de St-Nazaire : les travaux pour la sous-station vont commencer

Energies Marines

Les travaux de fondation de la sous-station électrique du futur champ éolien offshore de Saint-Nazaire devaient commencer samedi, mais ils risquent d’être retardés un peu. En route depuis Anvers, le jack-up Neptune, de l’armement belge Deme, a prévenu, jeudi, à 5h46, qu’il rencontrait un problème de propulsion. Dans l’incapacité de réparer, le navire de 60 mètres de long, pour 38 de large, avec 50 membres d’équipage, a dû être pris en remorque en mer d’Iroise par l’Abeille Bourbon qui le remorquait jeudi soir vers le port de Brest, pour réparer.

 

Le Neptune. (© DEME)

Le Neptune. (© DEME)

 

En attendant, le MV Lone, navire transporteur de colis lourds équipé DP2 de SAL Heavylift de 160 mètres de long, s’est déjà positionné sur le banc de Guérande. Il doit déployer un « template », sorte de gabarit, à l’emplacement de la station. Ensuite, le Neptune viendra se positionner à côté pour commencer le forage et l’installation des quatre pieux.

Le MV Lone. (© SAL HEAVY LIFT)

Le MV Lone. (© SAL HEAVY LIFT)

 

Le câblier Cable Enterprise (du groupe italien Prysmian), et les dragues D’Artagnan et Bonny River (Deme) sont déjà à pied d’œuvre dans l’estuaire de la Loire. Ces navires participent aux travaux sur le champ éolien, en particulier l’installation du câble de raccordement vers la sous-station.

 

Le Cable Enterprise (© FABIEN MONTREUIL)

Le Cable Enterprise (© FABIEN MONTREUIL)

La drague D'Artagnan à Montoir cette semaine (© MER ET MARINE)

La drague D'Artagnan à Montoir cette semaine (© MER ET MARINE)

 

De leur côté, les Chantiers de l’Atlantique avancent dans la construction du topside, c’est-à-dire la partie supérieure de la sous-station. Cette structure pèsera plus de 2000 tonnes et mesurera 30 mètres de long pour une largeur de 25 mètres et une hauteur de 20 mètres (grue comprise). Le topside abritera les principaux équipements électriques, dont deux transformateurs fournis par GE Grid Solutions. Il reposera sur une fondation en treillis métallique de type jacket dont le poids atteindra 1200 tonnes. La livraison est programmée en 2021.

 

La sous-station. (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

La sous-station. (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

Premier parc éolien offshore français, le champ de Saint-Nazaire doit voir le jour en 2022. Il comptera 80 machines de 6 MW du type Haliade-150, qui seront réalisées par General Electric dans ses usines de Montoir (nacelles et turbines) et Cherbourg (pales).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.