Construction Navale
Chantiers de l'Atlantique : la livraison du MSC Virtuosa repoussée de plusieurs mois
ABONNÉS

Actualité

Chantiers de l'Atlantique : la livraison du MSC Virtuosa repoussée de plusieurs mois

Construction Navale
Croisières et Voyages

Les Chantiers de l’Atlantique n’échappent pas aux soubresauts de la crise du coronavirus, qui secoue durement l’industrie de la croisière. Avec, pour commencer, un report de livraison du paquebot le plus avancé de ceux en construction à Saint-Nazaire. Il s’agit du MSC Virtuosa (H34), navire de 331 mètres de long pour 43 mètres de large, 181.500 GT de jauge et 2440 cabines. Sistership du MSC Grandiosa (G34), livré en octobre 2019, ce navire, mis à l’eau le 29 novembre dernier, devait entrer en flotte en octobre prochain. Mais, a appris Mer et Marine, son armateur, MSC Cruises, et les Chantiers de l’Atlantique, se seraient entendus pour repousser sa livraison à début 2021. D’ici là, tout le monde espère que l’industrie du tourisme aura sinon retrouvé une activité normale, ce à quoi personne ne croit vraiment à cette échéance, du moins repris quelques couleurs et amorcé son redressement. Et cela laissera le temps au constructeur de rattraper le retard pris pendant la période de confinement et la remontée en puissance de son activité, entamée le 27 avril et qui demeure encore ralentie.

 

Le MSC Grandiosa (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le MSC Grandiosa (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

MSC veut maintenir son plan de développement

Le report de la livraison du MSC Virtuosa ne sera sans doute pas le seul changement dans le carnet de commandes du chantier français. Bonne nouvelle pour eux, MSC Cruises semble résolu à vouloir maintenir son plan de développement, l’armateur familial espérant certainement profiter de la crise pour consolider ses positions face à ses principaux concurrents  américains, malmenés sur les marchés boursiers ces dernières semaines. Mais le groupe italo-suisse doit lui aussi composer avec la crise et ses répercussions financières. Des adaptations techniques dans les futurs projets devraient par ailleurs intervenir, à la lumière des enseignements sanitaires du Covid-19, en particulier les épidémies subies par un certain nombre de paquebots (un seul des siens a été touché au mois de mars, le MSC Opera). Pour l’heure, après le MSC Virtuosa, un dernier paquebot de la classe Meraviglia+ reste à construire, le V34, attendu en 2023 et qui sera le premier de cette série équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié.

 

Vue du futur MSC Europa (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

Vue du futur MSC Europa (© CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

Avant cela, Saint-Nazaire doit sortir le premier des quatre géants à propulsion

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire