Vie Portuaire
Chantiers de l'Atlantique : MSC s'oppose au rapprochement avec Aker Yards

Actualité

Chantiers de l'Atlantique : MSC s'oppose au rapprochement avec Aker Yards

Vie Portuaire

L’armateur italien, principal client d’Altom Marine, a fait savoir qu’il était hostile au projet de vente des chantiers français. « Nous sommes opposés à la cession des Chantiers de l’Atlantique aux Norvégiens. A l’issue de la période de due diligence, nous ferons valoir nos arguments à Bruxelles, qui doit nous entendre sur le dossier », a affirmé vendredi Pierfrancesco Vago, président de MSC Cruises, dans une interview au journal Les Echos. Pour la compagnie de croisière, la concentration des principaux constructeurs risque d’être nocive pour la concurrence et donc pour les prix des navires. A l’issue du projet de rachat, qui doit être bouclé le 31 mars, il ne restera plus que trois groupes européens capables de construire des paquebots et seulement deux ayant les infrastructures nécessaires à la réalisation de très grosses unités. Pour la direction des Chantiers de l’Atlantique, qui affirmait que tous les armateurs étaient favorables au projet de rapprochement avec Aker Yards, l’alliance des deux chantiers va, au contraire, permettre de faire des offres plus compétitives, en termes de coûts et de délais.

Fidélisation des compagnies

Au-delà de la simple question de la concurrence, se cache également la question de la fidélisation des armateurs. Depuis quelques années, les compagnies se sont réparties les chantiers. Carnival, leader mondial de la croisière, est resté fidèle à Fincantieri, passant l’essentiel de ses commandes et celles de ses filiales, Princess Cruises, P&O, Costa Croisières, Holland America Line et Cunard, en Italie. Royal Carribean Cuise Lines (RCCL) a fait construire ses navires exclusivement chez Aker Yards, pendant que Norwegian Cruise Line (NCL) faisait réaliser ses paquebots chez les Allemands de Meyer Werft. Compagnie en plein essor, Mediterranean Shipping Cruises (MSC) a choisi Saint-Nazaire, où elle a successivement signé pour les MSC Lirica (2003), Opera (2004), Musica (2006) et Orchestra (2007). Le 15 novembre dernier, le groupe scellait son partenariat avec Alstom marine en commandant les MSC Fantasia (2008) et Serenata (2009), deux gros paquebots de 1650 cabines, d’une valeur de 1,1 milliard d’euros.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire