Vie Portuaire
Charbon : La Chine paye sa rupture diplomatique avec l’Australie
ABONNÉS

Actualité

Charbon : La Chine paye sa rupture diplomatique avec l’Australie

Vie Portuaire

Les tensions diplomatiques entre la Chine et l’Australie pèsent lourdement sur les approvisionnements chinois en charbon. En changeant ses fournisseurs, la Chine joue les trouble-fête dans le monde maritime. Un article d'Hervé Deiss de Ports et Corridors

Le malheur des uns ne fait pas toujours le bonheur des autres. Les tensions diplomatiques entre la Chine et l’Australie ne fait pas forcément l'affaire des autres pays producteurs de charbon. Selon un graphique publié par Reuters, en janvier et février 2021, le premier fournisseur de charbon chinois a été la Mongolie.

La Mongolie pèse désormais 68,4%

Sur les deux premiers mois de l’année, la Mongolie pèse 68,4%. Dans la même période 2020, 61,7% du charbon importé par la Chine avait pour provenance l’Australie. Selon les dernières estimations du Bimco, les exportations australiennes vers la Chine ont diminué de 98,9%. Outre la Mongolie, les États-Unis, le Canada et la Russie ont vu leur proportion dans les importations chinoises augmenter.

L’Afrique du Sud exporte 1/6° de sa production

Autre bénéficiaire de l’absence de l’Australie dans les importations de charbon, l’Afrique du sud a commencé à exporter une partie de sa