Défense
Charles de Gaulle : 10 ans au service de la France

Actualité

Charles de Gaulle : 10 ans au service de la France

Défense

La Marine nationale a fêté, le 18 mai, les 10 ans de l'admission au service actif du Charles de Gaulle. Cet anniversaire, le porte-avions ne l'a n'a pas célébré en fanfare, à quai, mais en remplissant la mission pour laquelle il a été construit : Intervenir là où la France en a besoin. Cela fait maintenant deux mois que le bâtiment est en opérations au large de la Libye, les pontées de Rafale Marine, Super Etendard Modernisés (SEM) et E-2C Hawkeye se succédant pour des missions d'attaque au sol, de contrôle aérien, de reconnaissance et de ravitaillement. En pleine mer, l'équipage et le matériel sont soumis à un rythme très soutenu. La performance est d'ailleurs d'autant plus remarquable qu'avant cette opération, le Charles de Gaulle n'était rentré que deux petites semaines à Toulon, à l'issue d'un grand déploiement de plus de quatre mois vers l'océan Indien. Pour preuve de cette activité intense, le 4 avril dernier, le navire a franchi le cap des 100.000 milles parcourus depuis décembre 2008 et la fin de son premier arrêt technique majeur.

Le Charles de Gaulle  (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

1270 jours de mer depuis 2001

Depuis son admission au service actif, le 18 mai 2001, le Charles de Gaulle a avalé 350.000 milles, soit près de 16 tours du monde, et effectué 2700 jours de mer. Son groupe aérien embarqué a, quant à lui, effectué près de 27.000 catapultages, le cap du 26.000ème étant franchi le 15 avril dernier. Rue Royale, on ne cache pas sa satisfaction quant au bilan du Charles de Gaulle sur la décennie écoulée. « C'est un superbe bateau qui a magnifiquement bien travaillé durant 10 ans. Alors que le Charles de Gaulle est modernisé en permanence, nous avons connu un saut capacitaire avec la montée en puissance du système Rafale (le standard F3 est opérationnel depuis décembre 2009), qui est arrivé à maturité et nous offre des capacités très intéressantes », souligne l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état-major de la Marine nationale.
L'histoire du porte-avions Charles de Gaulle est née à la fin des années 70. Il faut, alors, préparer la succession des Clemenceau et Foch, qui datent de 1961 et 1963. Les premières ébauches sont réalisées sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. On pense alors baptiser les deux nouveaux porte-avions Bretagne et Provence. Les études se poursuivent sous François Mitterrand, qui accède au pouvoir en 1981. D'abord nommé Richelieu, il est, dans la perspective de la première cohabitation, en 1986, rebaptisé Charles de Gaulle.

Inauguration du CDG à Brest, en 1994  (© : MINISTERE DE LA DEFENSE)
Inauguration du CDG à Brest, en 1994 (© : MINISTERE DE LA DEFENSE)

L'autorisation de mise en chantier tombe finalement en février 1986, la première tôle étant découpée en novembre 1987. Initialement, Brest et Saint-Nazaire se disputaient la constructio

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française