Défense
Charles de Gaulle : 50 premiers cas positifs au Covid-19 et plusieurs marins évacués

Actualité

Charles de Gaulle : 50 premiers cas positifs au Covid-19 et plusieurs marins évacués

Défense

(Voir le dernier point effectué samedi soir par le ministère des Armées) Sans surprise, le porte-avions Charles de Gaulle est bien victime d’une épidémie de coronavirus. Sur 66 malades testés suite à l’arrivée à bord d’une équipe médicale spécialisée le 8 avril, 50 marins se sont révélés positifs au Covid-19, a annoncé ce vendredi le ministère des Armées. Par ailleurs, trois marins ont été évacués par voie aérienne le 9 avril, alors que le bâtiment évoluait au large du Portugal. Le Charles de Gaulle, qui compte 1760 marins à son bord, doit arriver dimanche à Toulon, où il faudra organiser la prise en charge de l'équipage. Tout ou partie sera probablement mis en quarantaine, alors qu'il faudra piloter l'évacuation de malades, qui s'ils sont trop nombreux devront être dispatchés entre différents hôpitaux français. Malgré les mesures de protection en place depuis mars (gestes barrières), le caractère très confiné du navire et le nombre de malades déjà diagnostiqués positifs laisse craindre une large diffusion du virus sur le porte-avions, où le Covid-19 circule peut-être depuis plusieurs semaines déjà (voir notre article sur la chronologie de cette affaire). Les malades sont suivis dans une zone isolée, qui pourra recevoir jusqu'à 127 lits, l'équipe médicale du Charles de Gaulle (23 personnes, dont quatre médecins et deux chirurgiens) ainsi que les moyens de l'hôpital du bateau (dont 10 respirateurs), et les personnels arrivés le 8 avril (deux médecins épidémiologistes et un

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime