Défense
Charles de Gaulle : 7 semaines à quai et toujours pas de réponse

Actualité

Charles de Gaulle : 7 semaines à quai et toujours pas de réponse

Défense

Le porte-avions Charles de Gaulle est toujours immobilisé à Toulon, dans l'attente du résultat des expertises menées sur son système propulsif. Le bâtiment est revenu à sa base fin février, suite à la découverte d'une usure anormale de deux pièces d'accouplement reliant deux des quatre turbines à leurs lignes d'arbres. Interrogé jeudi 16 avril par la rédaction de Mer et Marine sur l'enquête technique en cours, Hervé Morin, ministre de la Défense, n'a pas apporté de nouvelle précision. « Comme je l'ai déjà dit, le Charles de Gaulle restera immobilisé plusieurs mois. Les investigations se poursuivent et j'espère être en mesure d'en savoir plus dans quelques jours ou quelques semaines. Le moment venu, je m'exprimerai sur cet incident regrettable ».
Les ingénieurs de DCNS et la marine continuent donc d'ausculter l'appareil propulsif du porte-avions pour comprendre quelle conjonction de facteurs a abouti à l'avarie.

Marine nationale