Défense
Charles de Gaulle : Deux vieilles coques pour protéger la cale sèche

Actualité

Charles de Gaulle : Deux vieilles coques pour protéger la cale sèche

Défense

Le porte-avions Charles de Gaulle va débuter son second arrêt technique majeur, doublé d’une refonte à mi-vie. L’essentiel des travaux sera réalisé aux bassins Vauban, à Toulon, où le bâtiment entrera en cale sèche prochainement.

Compte tenu de la menace terroriste toujours très élevée, les manœuvres comme le chantier seront placés sous très haute sécurité. La cale sèche est traditionnellement protégée de toute attaque extérieure par la mise en place d’une grosse coque désarmée devant le bateau-porte. Cela avait été le cas en 2008, lors du premier ATM du Charles de Gaulle, avec l’ex-frégate Suffren et l’ancien bâtiment de soutien santé Rance. Puis en 2013, lors du dernier passage au bassin du porte-avions, c’est l’ex-Bougainville qui avait servi de rempart.

 

2013: L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

2013: L'ex-Bougainville devant la cale sèche du CDG (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Long de 113 mètres pour une largeur de 17 mètres, l’ancien bâtiment de transport et de soutien, retiré du service en 2008, va de nouveau remplir cette fonction. Ce sera d’ailleurs son ultime « mission » au profit de la Marine nationale avant son transfert vers le chantier de déconstruction de Galloo à Gand (Belgique). Le BTS ne sera néanmoins pas seul puisqu’il a été décidé, comme en 2008, d’utiliser une deuxième vielle coque, celle de l’ancien pétrolier-ravitailleur Meuse (157 mètres de long pour 21 mètres de large), mis en retraite fin 2015.

D’une durée de 18 mois, l’arrêt technique et la modernisation du Charles de Gaulle, qui mobiliseront un millier de marin et autant de personnels de DCNS et de ses sous-traitants, seront menés au sein d’une zone protégée bénéficiant d’un contrôle renforcé des accès et d’un dispositif de surveillance et de protection global permettant de détecter et neutraliser toute tentative d’intrusion ou d’attaque par voie terrestre, maritime et aérienne.

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française