Défense
Charles de Gaulle : Deux vieilles coques pour protéger la cale sèche

Actualité

Charles de Gaulle : Deux vieilles coques pour protéger la cale sèche

Défense

Le porte-avions Charles de Gaulle va débuter son second arrêt technique majeur, doublé d’une refonte à mi-vie. L’essentiel des travaux sera réalisé aux bassins Vauban, à Toulon, où le bâtiment entrera en cale sèche prochainement.

Compte tenu de la menace terroriste toujours très élevée, les manœuvres comme le chantier seront placés sous très haute sécurité. La cale sèche est traditionnellement protégée de toute attaque extérieure par la mise en place d’une grosse coque désarmée devant le bateau-porte. Cela avait été le cas en 2008, lors du premier ATM du Charles de Gaulle, avec l’ex-frégate Suffren et l’ancien bâtiment de soutien santé Rance. Puis en 2013, lors du dernier passage au bassin du porte-avions, c’est l’ex-Bougainville qui avait servi de rempart.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française