Défense
Charles de Gaulle: « Il faut comprendre et en tirer les leçons »

Interview

Charles de Gaulle: « Il faut comprendre et en tirer les leçons »

Défense

Suite à l'épidémie de coronavirus qui s'est développée à bord du porte-avions Charles de Gaulle, son groupe aérien embarqué et la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, l'amiral Christophe Prazuck, chef d'état-major de la marine, a fait ce week-end le point avec plusieurs media, dont Mer et Marine, sous la forme d'interviews individuelles. 

MER ET MARINE : Quel est le dernier bilan concernant les marins rentrés à Toulon et les pilotes des avions de chasse et de guet aérien revenus en Bretagne ?

AMIRAL PRAZUCK : Sur 2010 tests réalisés au sein du groupe aéronaval, 1081 marins sont positifs, dont 17 sur la frégate Chevalier Paul, 8 sur les pilotes de Rafale Marine et 7 sur les équipages de Hawkeye. Le porte-avions et son groupe aérien embarqué concentrent 1064 cas positifs, soit plus de 50% du personnel qui était à bord, alors que le taux n’est que de 10% sur le Chevalier Paul.

Ces chiffres, qui sont ceux de ce 18 avril au matin, peuvent cependant encore évoluer, et augmenter, car nous avons 53 tests non concluants.

A ce jour, deux marins sont en réanimation, 8 autres sous oxygène et 14 autres hospitalisés sans assistance respiratoire.

Tous les marins testés positifs sont sous surveillance médicale et ceux qui sont négatifs à l’isolement en chambres individuelles. Ils débutent à partir d’aujourd’hui (samedi 18 avril, nldr) une période de quatorzaine.

Ma préoccupation est que les malades sortent de l’hôpital guéris et que les marins testés négatifs puissent repartir chez eux en toute sécurité.

MER ET MARINE : Qu’en est-il de la frégate La Motte-Picquet et du bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme, qui eux sont rentrés à Brest, ainsi que du sous-marin nucléaire

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française