Défense
Charles de Gaulle : un groupe aérien embarqué plutôt réduit
ABONNÉS

Actualité

Charles de Gaulle : un groupe aérien embarqué plutôt réduit

Défense

Après avoir appareillé de Toulon mardi, le porte-avions français a officiellement débuté son nouveau déploiement en recevant hier, à son bord, Edouard Philippe, qui doit repartir ce jeudi. Le premier ministre va notamment assister aux manœuvres du groupe aérien embarqué (GAé), qui est finalement moins important que prévu. Dans un premier temps, on évoquait pour cette mission baptisée Foch la présence sur le Charles de Gaulle de vingt avions de combat Rafale Marine, deux avions de guet aérien embarqué Hawkeye et trois hélicoptères (de

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française