Défense
Chaufferies nucléaires : L’Etat va prendre la barre d’Areva TA

Fil info

Chaufferies nucléaires : L’Etat va prendre la barre d’Areva TA

Défense

Selon le journal La Tribune, Areva TA, filiale du géant français du nucléaire spécialisée dans la conception et la maintenance des chaufferies des bâtiments de la Marine nationale dotés d’une propulsion nucléaire, va voir son actionnariat évoluer.

L’Agence des Participations de l’Etat (APE) devrait racheter les parts d'Areva et, à l'issue détenir 50% d'Areva TA, alors que DCNS porterait sa participation de 6.5 à 20%. Le Commissariat à l’Energie Atomique devrait prendre 20% des parts d’Areva TA, EDF détenant le solde (10%). 

Pour mémoire, 11 bâtiments de la flotte française sont dotés d'une propulsion nucléaire, soit en tout 12 réacteurs : deux pour le porte-avions Charles de Gaulle et un pour chacun des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins du type Le Triomphant et des six sous-marins nucléaires d'attaque du type Rubis. Six autres réacteurs seront réalisés dans le cadre du programme des nouveaux SNA du type Barracuda, qui seront livrés entre 2017 et 2029 à la Marine nationale. 

Naval Group | Actualité industrie navale de défense