Nautisme

Actualité

Chavirage de Banque Populaire IX : remorquage en cours

Nautisme

Parti mardi dernier de Lorient, son port d'attache, pour un convoyage à destination de Nice afin de participer à une course, le maxi-trimaran "Banque Populaire IX" d'Armel Le Cléac'h a chaviré dans la nuit de vendredi à samedi, vers 3 heures, alors qu’il naviguait à 150 milles des côtes marocaines. Dans le chavirage, le mât s'est brisé. L'équipage, composé de trois marins, a été hélitreuillé et déposé à Casablanca en début d'après-mid par un hélicoptère de la marine marocaine. Ce chavirage intervient à moins de sept mois du départ de la Route du Rhum...

Après le chavirage à 150 milles au large des côtes marocaines et l'hélitreuillage des trois marins, le maxi-trimaran "Banque Populaire IX" était à la dérive depuis samedi midi, retourné donc peu visible dans une zone où le trafic maritime est dense !  Du coup, les membres de l’équipe technique du team Banque Populaire n'ont pas traîné. Ils ont embarqué samedi soir à bord d’un remorqueur. Arrivés sur zone dimanche matin, ils ont récupéré du matériel endommagé, avant que le remorqueur entre en action. Le remorquage du maxi-trimaran vers Casablanca "va prendre du temps", selon Ronan Lucas, directeur du team. 

La localisation de l’emplacement du trimanra a été facilitée par un bateau de l'armée marocaine qui patrouillait et assurait la sécurité de la zone de l’accident depuissamedi. Du coup, l’équipe technique du Team Banque Populaire a pu rapidement rejoindre les lieux dans la matinée pour débuter les opérations nécessaires au remorquage. 

Les explications de Ronan Lucas : « Arrivés sur la zone du chavirage dans la matinée, deux plongeurs professionnels et trois membres de l’équipe technique du team Banque Populaire ont accédé au bateau pour récupérer un maximum d’éléments risquant d’endommager le trimaran de manière plus importante lors du remorquage. Nous avons, par exemple, récupéré des morceaux de mât qui étaient coincés sous le bateau. Les conditions sur la zone étaient bonnes aujourd’hui, ce qui nous a permis de bien travailler. Le remorquage a pu débuter ensuite mais il va prendre du temps. L’équipage et les membres du team présents essayent de préserver un maximum le trimaran jusqu’à Casablanca. Les conditions de vent sont relativement bonnes et maniables, mais nous sommes extrêmement prudents. Le team a su faire face aux problèmes rencontrés avec calme et professionnalisme. Tout le monde s’est mis en ordre de marche très vite pour être le plus efficace possible et mettre en œuvre le sauvetage de l’équipage et le remorquage du bateau. A Casablanca ou ici à Lorient, chacun s’est consacré à cela depuis hier. Nous avons énormément apprécié la solidarité et l’aide des interlocuteurs français et marocains avec qui nous avons travaillé jusqu’à présent »

L’équipage, composé d'Armel Le Cléac’h, Pierre-Emmanuel Hérissé, directeur technique du Team Banque Populaire et d’un caméraman, avait été hélitreuillé samedi par l’armée marocaine et déposés à Casablanca où il a été pris en charge par le Consulat de France.  


Un article de la rédaction du Télégramme