Défense
Cherbourg : Deux coques de SNA dans la nef Laubeuf
ABONNÉS

Actualités

Cherbourg : Deux coques de SNA dans la nef Laubeuf

Défense

Après une période difficile sur le prototype, le programme des nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français en arrive enfin à la phase de production industrielle en série. Premier de cette classe appelée à succéder aux actuels Rubis de la Marine nationale, le Suffren, sur lequel l’ensemble des équipements sont maintenant intégrés, doit sortir dans les mois qui viennent du grand hall d’assemblage de Naval Group (ex-DCNS) à Cherbourg. Il sera alors transféré vers le dispositif de mise à l’eau du chantier puis, une fois à flot (en 2018) fera l’objet de différents tests à quai tout en voyant son réacteur nucléaire mis en fonction. A l’issue, le Suffren débutera ses essais en mer. Il devrait être livré en 2019 à la Marine nationale, qui prévoit son admission au service actif à partir de 2020. En attendant, les premiers tests sur différentes installations du bâtiment vont débuter dans les semaines qui viennent, avant la sortie du hall de construction cherbourgeois.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française