Défense
Cherbourg : Exercice de déminage portuaire sous menace asymétrique

Actualité

Cherbourg : Exercice de déminage portuaire sous menace asymétrique

Défense

Cette semaine, le port militaire de Cherbourg est le théâtre d'un important exercice de guerre des mines. « Cut Away » vise à entrainer les groupes de plongeurs démineurs (GPD) de la Marine nationale à mettre en oeuvre les techniques et l'organisation nécessaires au déminage d'un port sous menaces asymétriques. Depuis lundi, 18 plongeurs démineurs issus des GPD Manche, Atlantique et Méditerranée, un état-major de conduite des opérations, ainsi que des équipes de protections fournies par les compagnies de fusiliers marins de Cherbourg et de l'Ile Longue, sont confrontés à un scénario qui leur est totalement inconnu.

Durant l'exercice Cut Away (© : MARINE NATIONALE - F. DUPLOUICH)
Durant l'exercice Cut Away (© : MARINE NATIONALE - F. DUPLOUICH)

Seule certitude : Le contexte. Dans le cadre du scénario, le détachement est déployé dans le port civil d'un pays ami, fragilisé par les actions terroristes d'une minorité. Dans la zone portuaire, la menace consiste en des munitions sous-marines non explosées, des mines conventionnelles ou artisanales, ou encore des obstructions potentiellement piégées. En surface, les démineurs sont confrontés à des IED (engins explosifs improvisés) et des munitions non explosées, ainsi qu'à des attaques par embarcations rapides et des actions de tireurs isolés.
Ainsi, comme pour des opérations réelles, les marins doivent pouvoir faire face à tous types de menaces, non seulement en matière de mines et d'engins explosifs, mais aussi d'attaques terroristes simulées par des fusiliers.

Durant l'exercice Cut Away (© : MARINE NATIONALE - REMY MARTIN)
Durant l'exercice Cut Away (© : MARINE NATIONALE - REMY MARTIN)

Marine nationale