Energies Marines
Cherbourg : GE démarrera son usine de pales d'éoliennes en 2019 et lance le recrutement

Actualité

Cherbourg : GE démarrera son usine de pales d'éoliennes en 2019 et lance le recrutement

Energies Marines

Quelques jours après l’inscription dans la loi de l’accord sur la réalisation des six premiers champs éoliens posés français, General Electric annonce un plan de recrutement et de formation d’une centaine de personnes pour sa nouvelle usine de fabrication de pales d’éoliennes, qui sera exploitée à Cherbourg par sa filiale LM Wind Power. Les postes de cadres, techniciens et opérateurs seront des CDI. Tous les futurs employés recevront d’abord une formation de quatre à six semaines. La partie théorique sera effectuée à Cherbourg et la pratique dans une des autres usines du groupe, situées en Espagne et en Pologne. « Les recrutements se poursuivront en 2019 et en période de pleine production, l’usine devrait accueillir plus de 550 personnes », explique Duncan Berry, président de LM Wind Power. « Aujourd’hui, l’usine commence par recruter l’équipe d’encadrement, et une dizaine d’employés ont déjà pris leurs fonctions. Le site a identifié des candidats pour un quart des postes à pourvoir, il reste donc à ce jour environ 70 postes à pourvoir sur 2018 », précise le groupe.

 

 

L’usine cherbourgeoise, qui s’étale sur 25.000 m2 et représente un investissement de 100 millions d’euros pour GE, devrait démarrer son activité en janvier 2019 par la phase de prototypage. Le plan prévoit notamment la production de 714 pales de 73.5 mètres de long pour les 238 éoliennes Haliade 150 qui équiperont les trois parcs français développés par EDF Energies Nouvelles (Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer et Fécamp). Pour mémoire, les nacelles de ces machines de 6 MW seront produites dans l’usine nazairienne de GE. En dehors des Haliade 150, l’usine de Cherbourg va rapidement travailler sur la nouvelle Haliade-X, une éolienne offshore de 12 MW en cours de développement par GE. Un prototype terrestre de cette machine doit être installé mi-2019, en vue d’une production en série à partir de 2021. L’Haliade-X sera dotée de trois pales de 107 mètres, les plus grandes réalisées jusqu’ici. Une extension de l'usine de Cherbourg est d'ailleurs en cours afin d'assurer le niveau de production attendu pour cette nouvelle pale. 

 

La nouvelle usine de Cherbourg (© MANCHE DRONES PRODUCTION

La nouvelle usine de Cherbourg (© MANCHE DRONES PRODUCTION)

Energies Marines Renouvelables