Vie Portuaire
Cherbourg : La CCI et Louis Dreyfus Armateurs emportent la gestion du port

Actualité

Cherbourg : La CCI et Louis Dreyfus Armateurs emportent la gestion du port

Vie Portuaire

En mars dernier, Ports Normands Associés (PNA) lançait une procédure de délégation de services public pour la gestion du port de Cherbourg, dont la concession actuelle, confiée à la CCI de Cherbourg-Cotentin, s'arrête le 31 décembre. Deux groupements ont présenté leur offre : la CCI de Cherbourg-Cotentin et Louis-Dreyfus Armateurs (LDA), d'une part, et les CMN et le groupe Véolia, d'autre part. Mardi dernier, le syndicat mixte portuaire a décidé de confier la gestion du port normand au groupement CCI /LDA. Les deux entités vont créer, à partir du 1er janvier 2009, une société par actions simplifiée dans laquelle elles seront présentes à 50/50. La concession est attribuée pour douze ans pour la partie ouest du port comprenant les activités transmanche et trois ans pour la partie Est consacrée aux trafics de marchandises. L'ensemble des personnels travaillant sur le port sera transféré à cette nouvelle société qui envisage, avec la mise en place d'un terminal charbonnier, le recrutement d'une trentaine de personnes dans les années à venir.

Un port d'éclatement pour le vrac

En effet, le groupement a pour ambition de faire du port de Cherbourg un port d'éclatement pour du vrac à destination des ports de Grande- Bretagne. Le premier trafic concernera le charbon afin d'alimenter les centrales thermiques britanniques. Les vraquiers en provenance d'Amérique du Sud arriveront sur Cherbourg et les navires, qui resteront au mouillage au large de la rade, seront allégés à l'aide de grues flottantes. Le charbon sera alors déversé dans des barges qui seront remorquées jusqu'au quai des Flamands, puis rechargé sur des caboteurs de sept à huit mille tonnes. La pratique de l'arrosage ou l'utilisation de cellulose permettent de régler tous les problèmes de poussière et ne produisent aucune nuisance sur les habitations situées à proximité ou sur les activités industrielles, souligne la CCI. Cette technique est d'ailleurs utilisée depuis trente ans à Terneuzen aux Pays- Bas et a déjà fait ses preuves. Le démarrage de cette activité devrait avoir lieu en octobre 2009, le temps d'obtenir les autorisations administratives nécessaires suite aux enquêtes publiques. L'objectif affiché est de traiter la première année 2,5 millions de tonnes et de monter en puissance les années suivantes avec un trafic annuel de 4 millions de tonnes.

Louis Dreyfus Armateurs