Divers
Cherbourg : La Cité de la Mer emmène le public dans les abysses

Actualité

Cherbourg : La Cité de la Mer emmène le public dans les abysses

Divers

« On a marché sous la Mer », la nouvelle attraction du parc cherbourgeois, propose à ses visiteurs de partir à la découverte des profondeurs. Il s'agit, pour la Cité de la Mer, créée il y a six ans au coeur de l'ancienne gare maritime transatlantique, de permettre au public de vivre une expérience au plus près des éléments sous-marins. Ludique et pédagogique, cette nouvelle attraction est destinée aux adultes comme aux enfants. Le capitaine « Glass », voulu comme le digne descendant du capitaine Nemo, va conduire les visiteurs au coeur des abysses à bord des Hadalys, capsules d'exploration sousmarine, simulateurs de dernière génération. En sa compagnie, ils descendront dans le monde inhospitalier des grands fonds, tels que les ont découverts les premiers explorateurs il y a à peine 50 ans. Le public appréhendera l'activité volcanique, les innombrables paysages aussi somptueux qu'étranges, l'obscurité propre aux fonds sous-marins et les espèces encore mal connues qui les habitent.
Mais pas question de pénétrer dans ce milieu mystérieux sans suivre au préalable un stage de préparation au coeur d'Hadale 31, la base sous-marine de La Cité de la Mer, site de départ des Hadalys. Après avoir revêtu l'équipement adéquat, les nouveaux explorateurs, sous l'égide du capitaine Glass, se glisseront pas à pas dans la peau d'équipages en familiarisant leurs sens à la descente vers les profondeurs. L'équilibre, l'obscurité abyssale et les particules de neige en suspension, la gestuelle utilisée par les plongeurs pour communiquer... seront autant de nouveaux repères à connaître avant d'appréhender la magie des abysses, ses paysages d'oasis sous-marines et ses créatures étonnantes, à quelques 10 000 mètres de profondeur...
« La Cité de la Mer se caractérise par la mise en valeur d'un thème qu'elle est la seule à développer : les grands fonds. Jusqu'à présent elle l'a fait de trois manières : par une présentation scientifique et technique de haut niveau pédagogique ; par la présentation d'un objet technologique et sociétal de premier plan : le Redoutable ; par une présentation exceptionnelle de la faune subaquatique dans l'aquarium de grande profondeur », explique Patrick Besenval. Le scénographe d' « On a marché sous la mer » explique comment cette nouvelle attraction est née : « A ces trois volets, le nouveau développement de La Cité de la Mer veut ajouter une dimension d'implication directe du visiteur dans son approche du thème de La Cité de la Mer : il est le héros de ce nouveau parcours, on le met au plus près des éléments puisqu'il va réaliser un véritable voyage sous la mer et qu'il sera non seulement le spectateur de ce voyage, mais le héros ».