Energies Marines
Cherbourg : La construction de l’usine de pales d’éoliennes débute

Actualité

Cherbourg : La construction de l’usine de pales d’éoliennes débute

Energies Marines
Vie Portuaire

La première pierre de la future usine cherbourgeoise de fabrication de pales d’éoliennes offshore a été symboliquement posée hier, en présence du premier ministre Bernard Cazneuve. Exploité par le groupe danois LM Wind, que General Electric va acquérir, le site, qui sera opérationnel à l'été 2018, s’étalera sur 25.000 m² et fabriquera notamment les pales des éoliennes Haliade 150. Quelques 238 exemplaires de ces machines, produites par l’usine GE de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, équiperont les futurs parcs de Guérande, Courseulles-sur-Mer et Fécamp. Chaque turbine sera dotée de trois pales, chacune mesurant 73.5 mètres.

 

Pale de 88.4 mètres sortant en 2016 de l'usine de Luderskov

Pale de 88.4 mètres sortant en 2016 de l'usine de Luderskov (© LM WIND)

 

LM Wind se positionne également sur d’autres marchés européens et va réaliser à Cherbourg des pales encore plus grandes destinées à des éoliennes allant jusqu’à 10 MW. La société a d’ailleurs sorti l’an dernier de son site danois de Luderskov les plus grandes pales du monde, longues de 88.4 mètres et destinées à l’AD 8-180 d’Adwen, une éolienne d’un diamètre de 180 mètres et d’une puissance de 8 MW. 

L'usine de Cherbourg, qui représente un investissement de 100 millions d'euros, devrait employer 550 personnes à pleine capacité. Elle pourra produire annuellement des pales pour un équivalent de 1.2 à 2 GW d'éoliennes. 

 

 

Port de Cherbourg