Défense
Cherbourg : La longue marche du SNLE Le Terrible a commencé

Actualité

Cherbourg : La longue marche du SNLE Le Terrible a commencé

Défense

Le transfert du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Terrible vers son dispositif de mise à flot a débuté vendredi. Jusqu'à la fin de la semaine, le SNLE est déplacé de quelques centimètres chaque heure par une quarantaine de robots mobiles. Cette longue marche sera achevée vendredi, date à laquelle une cérémonie aura lieu à DCNS pour marquer cette étape importante dans la construction du sous-marin, qui sera par la suite mis à l'eau. Au terme d'une période d'achèvement, le Terrible fera sa première sortie en mer début 2009 en vue d'être livré un an plus tard. Quatrième SNLE du type Le Triomphant, Le Terrible, s'il reprend la coque de ses trois aînés, tient plus du prototype que du navire de série. Il sera, en effet, le premier à être doté du missile balistique M51, qui remplacera le M45 actuellement en service. Le bâtiment disposera également d'un nouveau système de combat, le SYCOBS, développé pour équiper également les six sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda, dont Cherbourg débutera la livraison en 2017.
Les Triomphant, Téméraire et Vigilant bénéficieront de ces évolutions après refonte. Le Vigilant, mis en service en 2004, sera le premier à être modernisé à l'horizon 2010/2011. Les travaux seront menés par DCNS à Brest.
Long de 138 mètres pour un déplacement d'environ 14.000 tonnes en plongée, le Terrible sera doté de 16 missiles M51 et d'un panachage de torpilles (F17 puis FTL) et de missiles antinavire Exocet SM39.
Le coût du SNLE n°4 est évalué à 2.4 milliards d'euros, hors coûts de développement et de fabrication des nouveaux missiles.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense