Vie Portuaire
Cherbourg lance les travaux pour accueillir les énergies marines renouvelables

Actualité

Cherbourg lance les travaux pour accueillir les énergies marines renouvelables

Vie Portuaire

Eolien en baie de Seine, hydrolien au large du cap de la Hague, Cherbourg est au centre des futures fermes d’énergies marines renouvelables françaises et même britannique. Et compte bien en profiter pour créer une nouvelle activité portuaire. 

En 2011, Port Normands Associés (PNA), qui gère le port de Cherbourg, s’était engagé auprès d’Alstom et  EMF (le consortium Eolien Maritime Français, qui regroupe notamment EDF-EN et Dong Energy, qui a remporté les appels d’offre pour les champs éolien offshore de Courseulle, Fécamp et Saint-Nazaire), à libérer 38 hectares d’emprises foncières portuaires, et à construire un quai  public  renforcé  en contiguïté de ces  terre-pleins. Les investissements, qui comprennent également les déviations du
Port de Cherbourg