Défense
Cherbourg : Les CMN préparent la mise à flot de la corvette Baynunah

Actualité

Cherbourg : Les CMN préparent la mise à flot de la corvette Baynunah

Défense

C'est, finalement, le 25 juin que la corvette lance-missiles Baynunah doit être mise à l'eau sur le site des Constructions Mécaniques de Normandie, à Cherbourg. Il s'agit du premier d'une série de six bâtiments commandés en 2003 et 2005 par les Emirats Arabes Unis. Du type Combattante BR 71, le Baynunah mesure 71.3 mètres de long pour 11.3 mètres de large. Malgré un déplacement relativement faible (800 tonnes en charge), cette corvette sera particulièrement armée. Elle embarquera 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, 2 systèmes de lancement vertical pour 8 missiles surface-air ESSM, un système surface-air RAM, une tourelle de 76 mm, deux canons de 30 mm, et disposera d'un hangar et d'une plateforme pour un hélicoptère.

La corvette Baynunah (© CMN)
La corvette Baynunah (© CMN)

Vu sa complexité et des modifications souhaitées par le client, le programme a connu un léger retard. Le Baynunah est le premier bâtiment doté d'un véritable système de combat intégré sur un bateau des CMN. Ce système est conçu par Celex, filiale du groupe italien Finmeccanica, qui en assurera l'intégration sur les Baynunah. Côté électronique, le radar principal est un Sea Giraffe (veille 3D) de Saab. On notera que le titulaire du contrat des corvettes est la société Abu Dhabi Shipbuilding (ADSB), CMN intervenant comme sous-traitant de premier rang. Seule la tête de série sera d'ailleurs réalisée à Cherbourg, les autres étant construites par les chantiers émiratis. La seconde corvette est actuellement en cours de montage, CMN disposant sur place d'une équipe chargée de superviser le transfert de technologie.

Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)