Vie Portuaire
Cherbourg : Les entreprises civiles se développent sur la base navale

Actualité

Cherbourg : Les entreprises civiles se développent sur la base navale

Vie Portuaire

Depuis le changement de statut des anciens arsenaux, devenus DCNS, de nombreuses emprises ont été libérées au sein de la base navale de Cherbourg. Ces terrains, locaux et ateliers situés dans la zone nord de la base, sont proposés par la Marine nationale à des entreprises privées. L'institution entend, ainsi, valoriser les espaces disponibles, favoriser la reconversion du site et participer au développement économique de la région. « La volonté de la marine n'est pas de louer les ateliers à tout prix, mais plutôt de favoriser des entreprises travaillant dans le secteur maritime et la sécurité et qui peuvent bénéficier des principaux atouts qui font de la Zone Nord un site attractif », explique-t-on à la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Vue de la Zone Nord (© : MARINE NATIONALE)
Vue de la Zone Nord (© : MARINE NATIONALE)

Une zone attractive

Pour attirer les investisseurs, la Zone Nord dispose de plusieurs atouts. D'abord, elle se situe en bord de mer, ce qui en fait un site idéal pour l'implantation d'un chantier naval. Les entreprises intéressées disposent, en outre, de l'environnement sécurisé de la base navale, avec contrôle des accès et moyens de protection. Enfin, les prix à la location des emprises sont voulus très attractifs. Ils sont fixés par les services fiscaux, le locataire étant en échange tenu de réaliser l'entretien des infrastructures. « L'intérêt réside aussi dans le fait que les entreprises qui souhaitent s'implanter peuvent bénéficier de fonds de restructuration par le biais de la délégation aux restructurations », souligne la marine.

Mise à flot d'un Surfer chez ICAN (© : MARINE NATIONALE)
Mise à flot d'un Surfer chez ICAN (© : MARINE NATIONALE)

3 implantations depuis 2005

Depuis la fin 2005, trois sociétés ont, ainsi, choisi de s'installer sur la Zone Nord de la base navale de Cherbourg. La première fut l'entreprise ICAN (Industrie de Construction Aluminium Navale - chantier Allais), qui construit notamment des navires de type Surfer pour BOURBON. ICAN, qui cherche à se diversifier, va aussi réaliser 10 bâtiments d'instruction pour la Marine nationale. Le chantier compte 160 salariés et emploie, en période de forte activité, jusqu'à 50 personnes en Contrat à Durée Déterminée (CDD).
A l'été 2007, EURIWARE s'est à son tour implantée. Cette filiale d'AREVA, spécialisée dans la sécurité des systèmes d'information, emploie environ 80 personnes. Puis, en décembre 2008, ce fut au tour d'EDEL d'opter pour la Zone Nord de la base navale cherbourgeoise. Le chantier, qui compte une vingtaine de salariés, réalise des catamarans.
A ce jour, il reste encore de nombreuses emprises à louer, sur une surface totale de 12.5 hectares. Ces espaces, prêts à l'emploi, sont proposés sous forme de bureaux dans trois anciens ateliers disponibles et réhabilités (ancienne chaudronnerie, atelier électricité, et atelier électronique). Ils comprennent aussi des terrains pouvant servir au stockage ou à l'accueil d'autres activités.

Vue de la Zone Nord (© : MARINE NATIONALE)
Vue de la Zone Nord (© : MARINE NATIONALE)

Port de Cherbourg