Energies Marines
Cherbourg : Naval Energies va inaugurer son usine d’hydroliennes

Actualité

Cherbourg : Naval Energies va inaugurer son usine d’hydroliennes

Energies Marines

Naval Energies va profiter des conventions ICOE et Seanergy, qui vont réunir  du 12 au 14 juin à Cherbourg le gratin international des énergies marines, pour inaugurer sa toute nouvelle usine de production d’hydroliennes. La cérémonie se déroulera le vendredi 14 juin.

Après 9 mois de travaux, cette infrastructure a été livrée en janvier et est en cours de préparation en vue de sa prochaine mise en service. D’une surface de 5500 m² au sol (5900 en tout), son atelier principal mesure 150 mètres de long pour 37 mètres de large et 20 mètres de hauteur. Equipée notamment de deux moyens de levage d’une capacité de 90 tonnes, cette usine est conçue pour produire jusqu’à 25 hydroliennes de 2 MW par an.

La première machine à entrer dans cet atelier flambant neuf fut l’une des deux hydroliennes produites par Naval Energies et testées sur le site pilote de Paimpol-Bréhat. Elle sert de banc de formation pour les équipes avant le lancement de la production, prévu d’ici l’été. Le site débutera son activité avec deux hydroliennes, qui seront les premières assemblées à Cherbourg. L’une destinée à un site d’essais au Japon et livrable en fin d’année, et l’autre pour le parc pilote de la baie de Fundy, au Canada, où son installation est prévue au printemps 2019. Naval Energies espère enchainer avec les 7 hydroliennes du projet pilote du Raz-Blanchard, porté par EDF EN, puis table ensuite sur les premiers appels d’offres pour le développement de fermes commerciales.

- Voir notre interview de Laurent Schneider-Maunoury, président de Naval Energies

 

Naval Group (ex-DCNS)